Aéroport de Lyon-Saint Exupéry : il dépasse toutes ses attentes

0
720
Vue Densemble De Lae Roport De Lyon Saint Exupe Ry
Vue d'ensemble de l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.

Aéroport de Lyon-Saint Exupéry : un succès mérité

L’aéroport de Lyon-Saint Exupéry peut s’enorgueillir d’un nouveau record de fréquentation, atteint en 2018. En effet, cette importante infrastructure aérienne a passé le cap des 11 millions de passagers l’année dernière. Par conséquent, ce chiffre constitue pour l’aéroport lyonnais un succès historique, à marquer d’une pierre blanche.

Une dynamique croissante

Comparé à sa précédente fréquentation de 2017, le trafic de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry a augmenté de près de 7,5 % en 2018. Soit un total de 11.037.410 passagers, accueillis sur place. Très significative, cette progression a surtout été portée par le trafic international. En effet, celui-ci représente désormais plus de 67 % de l’activité globale de cet aéroport. Cependant, les liaisons nationales, d’environ 32,5 %, ont aussi enregistré une nette croissance. Ainsi, elles ont presque progressé de 7 %. Ce succès couronne des efforts menés depuis trois années consécutives.

De nouvelles lignes

Récemment, l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry a ouvert 26 nouvelles lignes. Parmi elles, 12 sont de nouvelles destinations. Par ailleurs, la fréquence des dessertes habituelles a été renforcée. De même, le remplissage des avions s’est intensifié. L’ensemble de ces différents paramètres explique les résultats obtenus, en terme de hausse de trafic.

Des mouvements d’avions stables

L'aéroport de Lyon.
Vue du ciel de l’aéroport de Lyon.

Lyon-Saint Exupéry a choisi de peu modifier le nombre de ses mouvements d’avions. Cela lui permet de mieux maîtriser l’impact de sa croissance sur son environnement. De fait, le total des mouvements d’avions de l’aéroport n’a augmenté que de 1,2 %. En revanche, le trafic des passagers et le fret sont en forte hausse. Respectivement, près de 7,5 % pour les voyageurs, et de 4 % pour le fret. Concernant les voyages d’affaires, l’aéroport de Lyon-Bron, à proximité, a lui aussi battu un record. En effet, ses mouvements d’avions ont atteint le chiffre de 8.148 l’année dernière.

De futurs robots-voituriers

Loin de s’endormir sur ses lauriers, l’aéroport lyonnais pense déjà à améliorer ses services. Pour cela, il va bientôt s’équiper de robots-voituriers. Ces appareils vont faciliter et fluidifier le stationnement. Développés par la société Stanley Robotics, ces auxiliaires robotisés seront proposés aux voyageurs sur le parking P5+. D’abord, pour éviter de chercher une place, on pourra la réserver à l’avance. Ensuite, le robot sera capable de ranger un véhicule désigné, puis de le ramener. Les premiers tests effectués ont donné entière satisfaction.

Reconnaissance faciale

Résolument tourné vers les technologies d’avenir, Lyon-Saint Exupéry va aussi se doter de nouveaux sas PARAFE, qui intègrent une reconnaissance faciale automatique. Celle-ci fonctionnera avec tous les passeports biométriques. Cette évolution permettra sans doute un gain de temps considérable pour les passagers, lors des contrôles obligatoires.