Agence de l’eau : son onzième programme vient d’être adopté

0
199
Bassin Rhone Mediterranee

 Agence de l’eau : des budgets validés

Bassin Rhone-Mediterranée
Une enveloppe budgétaire ambitieuse pour le plan d’action de l’Agence de l’eau en Bassin Rhône-Méditerranée

Les comités des bassins Rhône-Méditerranée et de la Corse ont récemment approuvé les budgets et les objectifs définis dans le onzième programme de l’Agence de l’eau.

Agence de l’eau : des moyens conséquents

Pour la période 2019-2024, l’Agence de l’eau va disposer d’une enveloppe d’un peu plus de 2,6 milliards d’euros, scindée en plusieurs budgets. L’adaptation au changement climatique, jugée prioritaire, bénéficie d’une part de 40 % du montant total des aides attribuées.

Un programme qui s’appuie sur le comité de bassin

Ce comité réunit 165 membres. Parmi eux, 40 % sont des élus issus des collectivités, 40 % sont des usagers, et 20 % sont des représentants de l’État. Leur rôle est de débattre de la gestion des ressources en eau sur le territoire. Ainsi, ils s’occupent également de protéger les milieux naturels aquatiques. Suite à ses réunions,  ce comité informe régulièrement le secrétaire d’État à la Transition Écologique et solidaire de ses concertations. Pour l‘essentiel, le comité de bassin a pour but de distribuer à tous les usagers une eau potable de bonne qualité, ce à un prix raisonnable.

Agence de l’eau : des postes bien définis

Agence de l'eau et aménagement des territoires avec l'exemple d'un lac

Une répartition claire des aides prévues est établie. 1.348 millions d’euros destinés à lutter contre les pollutions domestiques. 504 millions d’euros attribués pour restaurer les habitats marins, les rivières et les zones humides. Concernant l’économie et le partage de l’eau, le budget prévu sera de 260 millions d’euros. Pour limiter les pollutions agricoles, et préserver la captation de l’eau potable, l’enveloppe sera de 230 millions d’euros. Quant aux initiatives contre les pollutions industrielles, elles bénéficieront de 125 millions d’euros. Enfin, les actions menées en faveur de l’eau au niveau international recevront 23 millions d’euros.

Les projets menés en Corse

L’Agence de l’eau va attribuer 75 millions d’euros aux projets menés en Corse. Sur ce bassin spécifique, un effort important sera mené, à hauteur de 40 %, pour encourager l’adaptation au changement climatique. Cela implique notamment de veiller à une gestion quantitative de l’eau. Ce poste occupera 45 % des actions. L’encouragement à la biodiversité occupera 25 % du budget.