Allocation AAH : une augmentation effective dès ce mois-ci

0
483

Allocation versée aux handicapés : réévaluation de l’AAH

Doigts posés sur des petites piles de pièces de monnaie

Le Gouvernement revalorise l’Allocation pour Adulte Handicapé (AAH) de 40 euros ce 1er novembre 2018. Cette mesure est destinée à lutter contre la pauvreté. Ainsi, l’Allocation Adulte Handicapée atteint désormais la somme de 860 euros. L’année prochaine, à la même date, l’AAH bénéficiera du même montant. Par conséquent, en 2019, elle atteindra  le niveau symbolique des 900 euros.

Une avancée relative

Si cette mesure est un plus, on doit la relativiser, compte tenu du fait que ces deux réajustements ne profiteront pas de la traditionnelle revalorisation annuelle du 1er avril. Le site de l’Assemblée nationale fournit lui-même cette précision dans l’article 65 du Projet de Loi de Finances (PLF). En 2020, l’AAH sera seulement augmentée de 0,3 %, soit environ 3 euros. Ce bonus ne compensera donc pas l’inflation prévue cette année-là. Son taux devrait être de 1,4 %, toujours selon le Gouvernement. À titre de comparaison, en 2016, l’AAH s’élevait à 808,46 euros. Bien que cette mesure soit positive, les associations spécialisées dans le domaine du handicap estiment que cette hausse de l’Allocation en 2018 est insuffisante. En effet, elles considèrent qu’en France le montant du seuil de pauvreté devrait être de 1.000 euros.

Une allocation non-cumulable

Allocation AAH acronyme d'Allocation aux Adultes HandicapésC’est la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) qui décide du droit de percevoir l’AAH. Cette Allocation est versée aux personnes  reconnues comme handicapées. Anciennement, cette Commission se nommait la COTOREP. L’Allocation Adulte Handicapée ne peut s’ajouter à une pension d’invalidité, ni à une rente d’accident du travail, d’un montant au moins égal à l’AAH.

De nombreux ménages concernés

Au total, cette mesure gouvernementale en faveur du handicap profitera à 876.500 ménages. D’ici 2022, cet effort mené au nom de la solidarité nationale représentera une dépense cumulée de 2,5 milliards d’euros. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la priorité donnée au handicap, voulue par le Gouvernement. Cette orientation se maintiendra pendant toute la durée du quinquennat. Elle doit améliorer la vie quotidienne des personnes porteuses d’un handicap. La revalorisation de l’Allocation, appliquée ce mois de novembre, fait suite aux décisions par le Comité interministériel du Handicap. Celui-ci s’est tenu le 20 septembre dernier. D’autres plans d’action ministériels, allant dans le même sens, seront appliqués d’ici la fin de l’année.

  • Nous vous invitons à lire également notre autre article sur le statut de travailleur handicapé
  • Le Bulletin des Communes vous suggère également de lire les informations du site gouvernemental consacré au handicap