Amnéville : le Snowhall, solution idéale des vacances de neige ?

0
493
La pratique du ski dans une space couvert est peut-être amenée à se banaliser.
Pratiquer le ski dans un space couvert est la garantie de conditions idéales.

Amnéville : un ski-dôme qui pourrait annoncer le futur des stations de montagne

En Lorraine, à Amnéville, un grand ski-dôme offre la possibilité de skier sur une piste de 625 mètres de long, été comme hiver. Cet espace est l’unique endroit véritable conçu pour skier en intérieur en France. Pour l’industrie du ski, cette solution représente-t-elle l’avenir ? Cesser de glisser sur des pistes en plein air sera-t-il bientôt une pratique courante ? En tous cas, ce concept pourrait répondre au problème croissant du manque de neige dans les stations et du réchauffement climatique.

L’avenir du ski ?

Construit à quelques kilomètres de la frontière avec le Luxembourg, cet espace a été pensé pour skier sous une immense toiture métallique. A l’intérieur, sa température constante est de -2°C. Le Snowhall a été voulu par l’ancien maire de la commune, Jean Kiffer, disparu en 2011. Ce complexe est la première station de ski couverte française. De plus, l’une de ses deux pistes est la plus longue d’Europe. Chaque année, ce lieu de loisir attire environ 100.000 personnes. Malgré le risque financier qu’il représente, dénoncé par la Cour des comptes en 2016, il a été repris en 2018 par le groupe Labellemontagne. Cette entreprise spécialisée gère en plus plusieurs stations de ski dans les Vosges et les Alpes.

De nombreux avantages

Amnéville possède la seule structure couverte pensée pour le ski en France.
Les structures couvertes pensées pour skier vont-elles se développer en France ?

En venant au Snowhall, les vacanciers savent qu’ils peuvent compter sur des conditions optimales pour skier. Ici, pas de risque de brouillard, ni d’avalanche, ni de tempête de neige. Malgré son modèle économique risqué, dû à un fonctionnement cher, ce type de structure pourrait incarner le futur des sports de neige. Certes, sa consommation énergétique et en eau est considérable, mais les canons à neige utilisés dans les stations coûtent aussi beaucoup d’argent. Dans les deux cas, les retombées écologiques sont importantes. Il faut donc les comparer. Cependant, les avantages en faveur du ski sous dôme sont bien réels : plus de morte saison, ainsi que l’attrait provoqué par une nouvelle façon de skier. Ce renouveau est très utile face à l’érosion lente de l’attrait pour les sports d’hiver. En effet, les professionnels le savent, partir au ski est devenu socialement moins attractif qu’avant.

La problématique des hivers plus courts

Le fait que les périodes d’hiver raccourcissent en Europe représente une menace pour ce secteur du tourisme. Aujourd’hui, dès le mois de mars ou d’avril, de plus en plus de gens cessent de penser à la montagne pour leurs projets de vacances. De fait, le ski de printemps attire nettement moins. Alors qu’un endroit comme le Snowhall d’Amnéville peut facilement tenter une clientèle qui n’a pas forcément envie d’aller jusqu’en montagne. Notamment pour des raisons de budget. De plus, les Luxembourgeois se laissent aussi séduire par cette mini-station, beaucoup plus proche que les Vosges. À Amnéville, après la fermeture des hauts fourneaux dans la région, cette nouvelle façon de skier a redynamisé l’économie de la commune.