Apple risque un gros redressement fiscal

0
156

Apple pourrait bientôt être obligé de payer 13 milliards d’euros de redressement fiscal. Cette somme impressionnante risque de lui être réclamée par l’Union européenne, en raison des bénéfices importants que le géant californien a engrangés pendant l’année 2011.

D’après l’Union européenne, les bénéfices réalisés cette année-là par Apple seraient de 16 milliards d’euros. Or, suite à un accord passé avec l’Irlande, la société à la pomme n’aurait payé sur ses gains que 10 millions d’euros d’impôts. Un taux d’imposition infime, qui revient à 0,005 %. Pour l’instant Tim Cook, le directeur général d’Apple, demeure serein. Il considère ce conflit fiscal comme l’expression d’un anti-américanisme primaire, qu’il juge latent en Europe. De plus, Tim Cook conteste en bloc les calculs établis par la Commission européenne. La justice va devoir trancher et se prononcer dès que possible sur cet important désaccord financier. Apple s’expose à devoir payer de lourdes pénalités de retard.