Arrivée de Free dans la 5G : des premiers tests bientôt prévus à Paris

0
4084
Cropped Larrive E De Free Dans La 5g Est Re Cemment Devenue Re Alite

Arrivée de Free dans la 5G : l’opérateur rejoint ses concurrents

Depuis le 18 avril dernier, l’arrivée de Free dans la 5G est devenue réalité. En effet, Free Mobile a reçu l’autorisation de l’ARCEP d’utiliser la bande de fréquences 3400-3800 MHz. Plus classiquement, cette tranche est appelée la bande 3,5 GHz.

Des premiers tests imminents

Désormais, en tant que quatrième opérateur français, Free Mobile, jusqu’à présent en retard par rapport à ses trois autres concurrents, va pouvoir effectuer ses premiers tests techniques sur des supports 5G. Ainsi, l’arrivée de Free dans la 5G a franchi une première étape. Cette expérimentation aura lieu au niveau du grand incubateur de startup Station F, situé au sud-est de Paris. Cette structure avait été lancée en 2017 par Xavier Niel, également fondateur de Free Mobile. Pour l’instant, l’utilisation de la bande de fréquences accordée par l’ARCEP est provisoire. Elle doit durer six mois, entre le 1er juin et fin novembre. En France, le déploiement effectif du réseau 5G doit commencer dès 2020.

Un retard à combler

Free veut se hisser à la première place de la 5G, en tant qu'opérateur alternatif.
Free va bientôt mener des premiers tests sur la 5G à Paris.

En matière de 5G, Free va devoir mettre les bouchées doubles pour rattraper Orange, Bouygues Telecom et SFR. En effet, ces trois opérateurs possèdent déjà de nombreux supports expérimentaux dédiés à la 5G. A ce jour, l’Agence Nationale des Fréquences a dénombré, par ordre décroissant, 130 supports pour Orange, 53 pour Bouygues Telecom, et 25 pour SFR. Ces totaux ne comptabilisent que les supports déjà autorisés. Ces chiffres n’impliquent pas forcément que ces supports soient en service aujourd’hui. Néanmoins, pour que l’arrivée de Free dans la 5G se concrétise, l’opérateur alternatif va devoir se dépêcher. De fait, pour Free Mobile, il est important de ne pas se laisser distancer par les opérateurs concurrents. En effet, cela serait préjudiciable à son image de marque et pour son acquisition de futurs clients.

Free a de très fortes ambitions

Lors d’une récente annonce concernant les futurs tests qui seront bientôt amorcés à Station F, Xavier Niel a abordé la question de ses futurs tarifs, appliqués à la 5G. A cette occasion, il n’a pas caché que ses ambitions étaient d’atteindre la première place d’opérateur alternatif dans cette technologie. Par conséquent, l’arrivée de Free dans la 5G sera observée de près. Pour l’ensemble des opérateurs, le saut qu’ils doivent réaliser entre la 4G et la 5G représente un enjeu majeur. En effet, plus qu’une simple évolution technique, la 5G offrira des possibilités de transferts de données incroyablement meilleures. Ainsi, elle devrait constituer un véritable bond qualitatif. Grâce à elle, les débits auront une vitesse décuplée, avec un temps de décalage (latence) presque indécelable. De plus, la 5G permettra de gérer de multiples connexions simultanées. Enfin, son empreinte carbone sera nettement plus faible.

Le Bulletin des Communes suggère aussi de lire l’article du site FrAndroid :