Autisme Asperger : une nouvelle charte inclusive

Jeu de Scrabble

 

En matière d’autisme, une charte a été signée le 22 novembre dernier, à l’Université Paris-Est Créteil (UPEC). Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, était présente. Cette charte baptisée « Construire une Université Aspie friendly » a pour but de favoriser l’intégration des personnes atteintes d’autisme Asperger.  A ce titre, cette initiative souhaite donner à ces personnes un accès plus ouvert au monde du travail. Ce grâce à un environnement mieux adapté.

L’autisme Asperger : des talents encore inutilisés

Ce projet initié et porté par l’Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées est ainsi relayé par une vingtaine d’universités sur le territoire. Actuellement, le nombre d’autistes Asperger présents dans les institutions et dans les entreprises reste faible. Or, certains ne sont atteints d’aucune déficience intellectuelle. De fait, ils sont juste « atypiques ». Des capacités qui pourraient être, par conséquent, utilisées par de nombreuses entreprises. Déjà, plusieurs sociétés françaises sont partenaires de ce projet. Ainsi, AutiConsult, entreprise internationale de services numériques, a été la première dans le pays à n’employer que des personnes atteintes d’autisme. De par son action, elle leur permet d’exercer la profession de consultant informatique.

Une stratégie nationale

Sophie Cluzel a l'Assemblee nationale

Sophie Cluzel veut favoriser le recrutement des personnes autistes Asperger

Le projet « Aspie friendly » est en phase avec la stratégie nationale menée en faveur de l’autisme. Le Premier ministre a a exposé cette nouvelle stratégie en avril dernier. Cette action, étalée sur 10 ans, prévoit, en effet, un soutien actif entre l’enseignement secondaire et l’entrée à l’Université. Ensuite, ce programme se poursuit jusqu’à une insertion professionnelle complète. Dans ce cadre, l’Université Paris-Est Créteil va lancer une chaire spécifique : « Handicap et Emploi, pour une société inclusive ». Ainsi, ce lieu constituera un endroit de formation et de réflexion. Il aura pour vocation de promouvoir une société plus ouverte, dans laquelle « […] la personne handicapée se sentira attendue dans l’entreprise et considérée pour ses compétences […] ».

Rappel sur le 4e Plan Autisme

Edouard Philippe a détaillé le 4e Plan Autisme en avril dernier, prévu sur cinq ans. Ainsi réévalué, il doit bénéficier d’un budget de 340 millions d’euros. Ce Plan implique directement les activités de quatre ministres. A savoir Sophie Cluzel, nommée au Handicap, Frédérique Vidal, à la Recherche, Agnès Buzyn, à la Santé, et Jean-Michel Blanquer, à l’Education nationale. La stratégie qui anime ce Plan comprend pas moins de 100 mesures. Sa finalité est de créer une meilleure reconnaissance dans le pays des compétences des personnes atteintes d’autisme. A travers son engagement, ce 4e Plan a aussi pour objectif de mieux intégrer ces personnes dans la société.

  • Nous vous invitons à lire également notre article sur le plan autisme 2018
  • Le Bulletin des Communes suggère aussi de lire cet article consacré à l’intégration des autistes Asperger à l’université