Autisme : une maladie mieux prise en charge et plus tôt

0
528
Dessin Dun Enfant Autiste

Autisme : un nouveau programme d’aides

 

Dessin d'un enfant autiste

Bientôt, l’autisme et les troubles qu’il entraîne bénéficieront d’un nouveau dispositif de prise en charge. Vendredi dernier, 26 octobre, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité de nouvelles dispositions à ce sujet. Désormais, ce texte favorisera un repérage plus précoce de cette maladie neurologique chez les enfants. Ainsi, les enfants présentant des troubles vont profiter plus largement de soins adaptés. Ce nouveau programme bénéficiera du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, prévu pour l’année prochaine.

L’avantage de dépistages plus précoces

Puzzle qui intègre le mot "autisme"
De nouveaux soins seront pris en charge par la Securité sociale

Plus ouvert, ce nouveau dispositif est un ensemble de mesures en accord avec la Stratégie nationale pour l’autisme 2108-2022. Cette dernière a été présentée en avril dernier. Ses dispositions vont faciliter la prise en charge des troubles du neuro-développement dans le pays. Aujourd’hui, d’après une étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), l’autisme touche environ 1 % de la population. Plus précisément, ce pourcentage comprend 100.000 jeunes âgés de moins de 20 ans et 600.000 personnes adultes. Prévu pour donner plus tôt des soins aux jeunes enfants atteints de troubles du neuro-développement, ce programme permettra de limiter l’aggravation des handicaps constatés. De plus, les diagnostics d’autisme apparaîtront de façon plus précoce.

De nouvelles aides prévues

Actuellement, sans diagnostic confirmé, ce qui nécessite 5 ans en moyenne, certains soins consacrés à l’autisme restent réservés aux familles bénéficiant d’une bonne situation financière. En effet, ces dernières, même avant qu’un diagnostic ne soit établi, peuvent entreprendre des soins avec des thérapeutes non-conventionnés. Le nouveau dispositif d’aides prévues, prises en charge par la Sécurité sociale, devrait compenser ce déséquilibre social. De cette manière, plus de familles auront accès à des traitements proposés par des psychomotriciens et des ergothérapeutes. Validé par l’Assemblée nationale, ce nouveau dispositif constitue la première mesure concrète de la Stratégie nationale pour l’autisme 2108-2022. Celle-ci devrait permettre de rattraper un retard important dans les soins apportés aux enfants atteints de troubles autistiques.

Sur ce sujet, le Bulletin des Communes vous invite à lire aussi, pour plus d’informations : Lire

Le Bulletin des Communes suggère également : Lire