Auvergne : la région veut mieux faire pour développer l’emploi

0
2035
L'Auvergne veut améliorer son attractivité concernant l'emploi.
L'Auvergne veut proposer plus de travail aux actifs.

Région Auvergne : innover pour ajuster l’offre à la demande

La région Auvergne reste un territoire enclavé, dont la situation par rapport au marché du travail reste très inégale. Sur son territoire, des zones de plein emploi en côtoient d’autres, où le chômage est véritablement préoccupant. Ainsi, pour cette région, la nécessité d’uniformiser le nombre des postes occupés dans toutes ses zones est devenu un objectif central.

Une situation trompeuse

L’exemple du Cantal est caractéristique. C’est un département très rural, qui a pour avantage d’offrir une proximité agréable avec de nombreux services essentiels. Ici, les écoles et les crèches ne sont jamais très éloignées. De plus, les logements disponibles sur place proposent des loyers particulièrement bas. Enfin, pour encore embellir cette apparence très favorable, le taux de chômage y est très bas. A la fin de l’année dernière, il avoisinait les 5 %. Ce chiffre est l’un des plus faibles enregistrés en France. De quoi se réjouir ? Pas forcément, car ce taux bas signale en réalité un dynamisme économique défaillant. En fait, le Cantal souffre d’un manque de main d’oeuvre. Ce phénomène pénalisant l’empêche de profiter d’un véritable essor économique. Une situation en trompe-l’oeil, que l’Insee a parfaitement détectée et analysée.

Développer une nouvelle attractivité

la région Auvergne souhaite unifier la répartition des emplois dans sa région.
L’Auvergne veut attirer plus d’actifs dans sa région.

Pour lutter contre la baisse régulière de sa population active, l’Auvergne a décidé de se différencier, pour faire venir des actifs d’autres régions. Cette initiative est notamment visible à travers une série de courts films promotionnels, postés sur Facebook : « Les Nouveaux Milliardaires ». Ces vidéos mettent en avant la qualité de vie auvergnate, comparable au confort que connaissent les personnes les plus riches. De quoi attirer dans la région  de nouvelles compétences, tentées par une vie plus agréable qu’ailleurs.

Une opération de recrutements réussie

La Chambre de Commerce et d’Industrie du département a aussi lancé une opération de recrutements, basée sur des salons virtuels. Ce programme a été baptisé : « Le Cantal et vous, ça matche ! ». Fin 2018, cette opération de séduction, forte de 150 offres d’emploi, avait déjà provoqué 6.000 connexions. Un score très encourageant, qui devrait maintenant permettre la mise en place d’une plateforme professionnelle permanente. Celle-ci devrait notamment combler un manque de services de Direction des Ressources Humaines, constaté dans de nombreuses entreprises. Cette nouvelle plateforme devrait aussi aider à gérer de façon plus prévisionnelle l’adéquation entre les emplois proposés et les compétences disponibles dans le département.