Avenir de la télémédecine : une pratique qui prend ses marques

0
2884
Un futur essor de la télémédecine est attendu.
Pour les professionnels de santé, la pratique de la télémédecine est déjà très encourageante.

Avenir de la télémédecine : une évolution attendue

L’avenir de la télémédecine est en train de se dessiner progressivement. Peu à peu, son utilité s’affirme. Pour preuve, l’Assurance Maladie la rembourse déjà depuis plusieurs mois. Cependant, elle soulève encore de nombreuses interrogations, voire des critiques. Celles-ci émanent des patients comme des médecins, parfois insatisfaits.

Une perception en majorité positive

Des enquêtes récentes montrent que près de 75 % des médecins pensent que l’avenir de la télémédecine se présente bien. Ils considèrent même qu’elle occupera une part importante de leur quotidien dès 2030. Par conséquent, ce sondage atteste que la possibilité de consulter à distance est globalement perçue comme une technologie d’avenir. De fait, ses avantages sont aujourd’hui reconnus. Notamment, pour fournir une solution par rapport aux déserts médicaux. Indéniablement, elle constitue alors une alternative très utile, pour prendre en charge des patients isolés. Par ailleurs, la télémédecine peut aussi simplifier la gestion des rendez-vous, et les échanges nécessaires entre les praticiens et les malades. Tout en garantissant une bonne sécurité et une confidentialité des échanges.

L’avenir de la télémédecine est en cours de développement

Encore dans une phase expérimentale, cette solution médicale devrait progressivement s’étendre. En effet, à ce jour, presqu’un médecin sur deux pense que les futures innovations technologiques de la télémédecine permettront de prendre leurs patients en charge plus efficacement. De fait, l’avenir de la télémédecine passe par ses améliorations. A terme, ses progrès devraient améliorer la qualité des téléconsultations.

Moins de temps perdu

La pratique de la télémédecine est en train de prendre ses marques.
Les avantages de la télémédecine sont reconnus par les médecins comme par leurs patients.

Par ailleurs, cette pratique devrait entraîner un gain de temps appréciable. Autant pour les patients que pour le personnel médical. Ainsi, elle répondra de mieux en mieux à un besoin récurrent des professionnels de santé. En effet, près de la moitié des médecins déclare ne pas avoir assez de temps à consacrer à leurs patients. Au quotidien, cela s’explique entre autres par de nombreux appels, des mails ou des SMS qu’ils reçoivent, trop souvent improductifs. Environ trois quarts des soignants regrettent d’être freinés par ces sollicitations. Enfin, ils apprécient que les téléconsultations les aident à alléger leur gestion administrative.

Une consolidation en devenir

Actuellement, les médecins généralistes considèrent qu’ils pourront dédier jusqu’à 20 % de leur temps aux téléconsultations. Ainsi, grâce à une nouvelle répartition de leurs plannings, ils pourront consacrer à leurs patients un temps qui est actuellement inutilisé. Au final, quand on leur demande de faire un bilan sur cette pratique, environ 70 % des médecins pensent que les téléconsultations les aident déjà à mieux gérer le nombre de patients qu’ils peuvent recevoir chaque jour. De plus, près de 60 % des praticiens interrogés apprécient la télémédecine pour ses avantages concernant le suivi des patients souffrant de pathologies chroniques. L’avenir de la télémédecine semble donc garanti.