Aveyron : une première en France

Dessin de maison

Dans l’Aveyron, une maison dite inclusive propose depuis peu sept logements individuels qui associent aussi des espaces de vie communs. Sa particularité est d’accueillir des locataires atteints de troubles de l’autisme. Âgés entre 18 et 22 ans, ces jeunes occupants disposent désormais chacun d’un studio de 31 m2 doté d’une salle-de-bain personnelle et d’un petit coin cuisine.

Décloisonner l’autisme

L’association de parents Autisme Aveyron et la Fédération SOLIHA Aveyron mènent conjointement cette initiative. Avec comme premier résultat, la construction d’une maison, ouverte le 5 novembre dernier, sur la commune de Sebazac-Concoures. La réalisation de ce projet innovant a pris quatre ans. Son objectif est double. D’une part, familiariser la population avec l’autisme, en le rendant moins mystérieux. D’autre part, rendre plus sociables les résidents de cette habitation. En effet, avant d’y vivre, ces locataires séjournaient tous chez leurs parents. Leur situation comportait alors un grand isolement. Désormais, grâce à leur nouveau mode de vie, ils apprennent à être responsables. Notamment, ils doivent surveiller leur consommation personnelle d’eau et d’électricité. De plus, ils entretiennent eux-mêmes leur cadre de vie, en faisant leur ménage. Par ailleurs, pour  encourager les échanges, les salles d’activités de cet endroit restent ouvertes aux autres associations de la commune. 

Rompre l’isolement

Visuel de SOLIHA pour le projet habitat autisme dans l'Aveyron

Un premier habitat dans l’Aveyron destiné aux personnes atteintes d’autisme

En cas de besoin, un éducateur spécialisé vit sur place 24 heures sur 24. Son rôle est d’accompagner les résidents dans leurs activités. Par exemple, en les aidant à préparer leurs repas. Cet éducateur participe aussi aux activités créatives ou sportives des locataires. Avant tout, ce lieu construit dans l’Aveyron permet de développer chez ces résidents handicapés la sensation d’appartenir à une communauté. Ainsi, ils sont inclus dans une structure qui fonctionne collectivement. Concernant leur loyer, ces locataires bénéficient de l’Aide Personnalisée au Logement (APL). Cette aide est spécifique aux personnes vivant dans des logements-foyers. Cela leur permet de n’avoir à payer chaque mois qu’une charge fixe de 100 euros.

Un projet précurseur

Avant de rendre ce projet opérationnel, SOLIHA Aveyron a fait participer les futurs locataires et leurs familles à sa conception. Des familles ravies de l’être. En effet, elles savent combien il est difficile de trouver des structures adaptées aux personnes atteintes de troubles autistiques. Ainsi, cette expérience d’habitat partagé représente pour les proches des résidents une initiative pleine d’espoir. D’ailleurs, faisant figure d’exemple, cette première habitation devrait encourager d’autres réalisations similaires. Dans l’Aveyron ou dans d’autres régions. S’inspirant du même modèle, ces projets seront également soutenus par la Fédération SOLIHA.

  • Nous vous invitons à lire également notre article sur le changement en 2019 du calcul de l’Aide au Logement
  • Enfin, le Bulletin des Communes vous propose plus d’informations sur la Fédération SOLIHA