Baisse de la CSG : des premiers rattrapages pour certains retraités

0
2370
La baisse de la CSG va profiter à de nombreux retraités qui touchent une pension de moins de 2.000€.
La baisse de la CSG va faire progresser le pouvoir d'achat de nombreux retraités.

Baisse de la CSG : un joli mois de mai

La baisse de la CSG, ramenée dans certains cas à 6,6 % au lieu de 8,3 %, sera appliquée dès le 9 mai prochain. Ce nouveau taux de Contribution Sociale Généralisée va donc augmenter le montant de nombreuses pensions de retraite.

Un pouvoir d’achat élargi

De fait, les retraités qui perçoivent une pension entre 1.200 et 2.000 € bénéficieront bientôt d’une baisse de leur CSG. Par ailleurs, ils seront aussi remboursés des montants trop importants qu’ils ont versés depuis le début de l’année. C’est une excellente nouvelle pour le pouvoir d’achat des retraités concernés. Plus précisément, ceux dont la pension ne dépasse pas le plafond de 2.000 euros. En effet, ces derniers bénéficieront dès le mois prochain d’un taux de CSG allégé. Ainsi, celui-ci baissera de près de 2 %, par rapport à celui qui était précédemment appliqué. Très vite, cette mesure s’accompagnera de rattrapages, correspondant aux trop-perçus.

Un dispositif imminent

Pour les salariés du secteur privé, le site Agirc-Arcco a déjà annoncé que les rattrapages des trop-perçus seront versés dès le 9 mai prochain. Ils seront joints aux paiements de la pension de base. Les retraités concernés recevront donc deux virements au lieu d’un. En effet, les sommes envoyées seront scindées en deux parties distinctes. D’une part, le virement du montant habituel de la retraite, qui tiendra compte de la part du prélèvement à la source. D’autre part, le remboursement du trop-perçu de CSG proprement dit. Néanmoins, ces deux sommes seront versées ensemble. Pour que cela soit clair, le virement additionnel portera l’intitulé « Remboursement CSG ».

Informations de la Caisse nationale d’assurance vieillesse

La baisse de la CSG devient effective en mai pour de nombreux retraités.
Des rattrapages de trop-perçus de CSG seront reversés à certains retraités.

De son côté, la Caisse nationale d’assurance vieillesse, la Cnav, a aussi annoncé que les remboursements des trop-perçus seront couplés avec la pension de base. De plus, la Cnav tient à préciser qu’il n’y aura, malgré la baisse de la CSG, « […] pas de prélèvement à la source sur le remboursement de la CSG effectué ».

Des variations possibles

En pratique, la quasi totalité des Carsat, les Caisses régionales de la Cnav, versent leurs pensions à terme dit « échu ». Soit, à la fin du mois ou le mois suivant. Toutefois, il existe une exception, celle de la Carsat d’Alsace-Moselle. En effet, celle-ci verse la pension à terme dit « à échoir ». Ce qui signifie au début de chaque mois. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que chaque Caisse de retraite peut appliquer son propre calendrier de remboursements. De plus, les systèmes de calculs de chacune peuvent comporter des variantes. Par conséquent, le lieu de résidence des retraités peut faire varier l’application du dispositif de baisse de la CSG.