Inondations et orages en France : un très lourd bilan avec des dégâts

0
353
inondations-orages-france-bilan-

Inondations et orages : des sinistres importants.

 

vue des dégâts causés par les Inondations et orages
De nombreuses inondations dues aux orages.

Pour la période qui s’est déroulée entre le 25 mai et le 14 juin 2018, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) a enregistré 214.000 sinistres, survenus sur une large partie du pays. Au total, le coût global de ces très violentes intempéries s’élève à 430 millions d’euros. C’est le triste bilan des multiples orages et pluies qui ont causé des dégâts considérables sur l’ensemble du territoire.

 

Une facture élevée

Les chutes de grêle et les pluies diluviennes que ces incidents météorologiques majeurs, inondations et orages, ont provoquées, parfois dévastatrices et à répétition, ont touché de nombreuses régions. La FFA a constaté que le monde agricole avait été durement impacté, surtout les vignerons et les cultivateurs céréaliens, qui ont parfois perdu une grande partie de leurs exploitations. Les inondations  et orages qui ont eu lieu ont souvent complètement saturé les sols, causant aussi des coulées de boue et des dégâts électriques. Par ailleurs, de nombreuses voitures ont été emportées ou fortement abîmées par les impacts de grêle.

Des garanties à vérifier

Les assureurs ont rappelé à leurs clients que les sinistres ayant provoqué des dommages sur leurs biens sont couverts par les contrats d’assurance s’y rapportant. Par ailleurs, les contrats d’assurance automobile comprennent une garantie dommages tous accidents. Pour les dommages agricoles, ils sont généralement couverts par les contrats Multirisques Climatiques sur Récoltes (MRC) et les contrats Grêle.

Des mesures exceptionnelles

Afin d’améliorer les indemnisations versées en cas de sinistres survenus dans des conditions exceptionnelles, les assureurs travaillent actuellement avec le Gouvernement à « […] une modernisation du régime des catastrophes naturelles ». Ce point a récemment été rappelé par Bernard Spitz, le président de la FFA. La Fédération s’efforce ainsi de « […] développer la culture de la prévention, de généraliser la prise en charge des frais de relogement, de simplifier le mode de fonctionnement des franchises pour les particuliers et de les plafonner pour les professionnels. » La FFA a précisé dans un communiqué qu’elle allait faire des propositions concrètes sur ces sujets d’ici la fin de l’année.


Le Bulletin des Communes vous propose également …