Bioéthanol : une alternative intéressante à l’essence

0
1247
Rouler Grace Au Bioethanol

Bioéthanol : un carburant moins polluant

Rouler plus propre grace au bioethanol
Rouler plus propre grace au bioethanol

Le Bioéthanol est autorisé depuis décembre dernier dans les véhicules à essence. Il présente de nombreux avantages par rapport aux hydrocarbures classiques. D’abord, il est moins cher. Ensuite, il émet moins de polluants que les carburants fossiles. D’origine végétale, il est fabriqué à partir de maïs ou de betteraves à sucre. Par conséquent, il appartient à la famille des énergies renouvelables.

Bioéthanol : une énergie plus verte

Ce biocarburant se signale à la pompe par la lettre E, suivie du pourcentage de Bioéthanol qu’il contient. Autrement dit, son taux d’alcool, mélangé à de l’essence. Comparé aux carburants traditionnels, il rejette moins de dioxyde de carbone. Cette caractéristique en fait un allié pour l’environnement, car il rejette moins de dioxyde de carbone. Il produit également moins d’oxydes d’azote. Ces caractéristiques font qu’il émet moins de gaz à effet de serre. Par conséquent, ce carburant limite le réchauffement de la planète.

Bioéthanol : sain et économique

Aujourd’hui, la plupart des voitures construites après l’année 2000 peuvent rouler avec du Bioéthanol. Même si certaines modifications techniques sont parfois nécessaires. En effet, l’alcool peut user des pièces mécaniques plus rapidement. Pour éviter ce désagrément, une conversion du moteur peut alors être nécessaire. Ne pas faire modifier son véhicule alors qu’il est inadapté à ce carburant expose à des pannes. Notamment à une usure rapide de son joint de culasse.

Bioéthanol : un marché prometteur

Le Bioethanol : un carburant plus vert
Le Bioethanol : un carburant plus vert

En France, ce carburant plus économique et moins polluant pourrait être beaucoup plus largement utilisé. Comme c’est déjà le cas aux États-Unis et au Brésil, qui l’ont massivement adopté. Ces deux pays sont aussi les deux plus gros producteurs mondiaux. À eux seuls, ils produisent 70 % de l’éthanol de la planète. Dans l’Hexagone, ce carburant organique, issu de la biomasse, pourrait convertir de plus en plus d’automobilistes. Cela freinerait le réchauffement climatique. De plus, cela irait tout à fait dans le sens du Plan Bioéconomie mené par le Gouvernement.

Bioéthanol : une parade au pétrole

Les constructeurs automobiles s’intéressent de près à ce carburant vert, qui offre de nombreux avantages. D’ailleurs, les voitures conçues pour l’utiliser font une progression remarquée au Mondial de l’Automobile, actuellement organisé à Paris. À l’heure où le pétrole brut ne cesse d’augmenter, l’alternative économique que représente ce carburant intéresse beaucoup. Les débouchés que représente ce carburant sont considérables pour les agriculteurs français. En priorité, les producteurs de betteraves et de maïs.

Sur ce sujet, le Bulletin des Communes vous invite à lire aussi, pour plus d’informations : Lire

Le Bulletin des Communes suggère également : Lire