La blockchain : l’avenir de la traçabilité alimentaire

0
769
La sécurité offerte par la blockchain permet une traçabilité parfaite.

La blockchain : une base de données infalsifiable

Dans un futur proche, la blockchain pourra répondre aux préoccupations légitimes des consommateurs sur la traçabilité alimentaire. Mieux que l’étiquetage actuel, son usage permettra d’éviter tous les risque sanitaires. Ce, pour toutes les denrées existantes.

Une exigence des consommateurs

Dernièrement, différents dysfonctionnements ayant causé de véritables scandales alimentaires ont fortement marqué l’opinion publique. Très médiatisés, ces incidents ont clairement montré l’importance de la traçabilité aux yeux du public. L’affaire Findus, dévoilée en février 2013, est un exemple parfait des conséquences négatives d’un tel choc. A cette occasion, les consommateurs ont découvert que des plats de lasagnes contenaient de la viande de cheval. Très vite, cela a provoqué une profonde indignation. Les troubles que cette fraude a suscités ont largement montré que tracer une denrée alimentaire était essentiel. De fait, iI faut pouvoir contrôler tout aliment, de son lieu de production jusqu’au consommateur. Connaître ce parcours est un besoin légitime. Il s’exprime notamment dans l’obligation d’un étiquetage clair des denrées. Ainsi, le consommateur peut savoir d’où vient un produit. Sans cela, la vente de viandes, de fruits et légumes, de poissons et d’huiles serait impossible et suspecte.

Différentes solutions connectées

Cette obligation de traçabilité a déjà engendré plusieurs applications mobiles, destinées à répondre à ce besoin. Ainsi, l’application française « My Food Story » permet au consommateur de scanner un produit avec son smartphone. Ainsi, le client accède à l’historique complet des différentes étapes de production. Cependant, à l’avenir, l’usage de la blockchain permettra d’aller encore plus loin dans la traçabilité alimentaire.

Un outil très puissant

La traçabilité alimentaire de demain sera garantie par la blockchain.
La traçabilité alimentaire est une préoccupation légitime des consommateurs.

Pour perfectionner l’enregistrement des données de traçabilité, la blockchain est un outil encore plus puissant. En effet, elle constitue une base de données indépendante, qui n‘est pas assujettie à une autorité supérieure. De plus, elle garantit une sécurité totale, grâce à une technologie cryptée. Sécurité supplémentaire, sa base de données est alimentée par les utilisateurs eux-mêmes. En effet, ils saisissent les informations qu’ils souhaitent conserver. Ensuite, chaque bloc de données est daté et connecté au bloc saisi précédemment, dans cette même chaîne.

Une sécurité maximale

Une fois qu’il été ajouté, un bloc de données ne peut être ni modifié ni supprimé. Ainsi, la blockchain produit une chaîne d’informations datées qui ne sont pas modifiables. Par conséquent, ce nouvel outil sécurise totalement la provenance des aliments. De plus, cela s’effectue en quelques secondes et de façon indiscutable. Cette fiabilité garantit l’essor futur de la blockchain.

  • Le Bulletin des Communes vous suggère également le site d’Europe 1 pour obtenir des informations complémentaires