Bon bilan touristique : la France conserve sa première place

0
4006
Cropped Le Bilan Touristique Tre S Positif De Cet E Te Permet A La France De Rester En Premie Re Position Mondiale

Bon bilan touristique : un été radieux

Malgré un début d’année difficile, un bon bilan touristique français est parvenu à s’imposer. Il permet d’espérer atteindre l’objectif attendu de 100 millions de visiteurs étrangers en 2020.

Une année contrastée

L’année dernière, la France a accueilli près de 89,5 millions de visiteurs étrangers. Ce bon bilan touristique indique une progression de 3 % par rapport à 2017. Il a permis à l’Hexagone de conserver sa couronne de première destination touristique mondiale. Financièrement, ce succès s’est aussi matérialisé par une progression de 5 % des dépenses de l’ensemble de ces visiteurs. Ainsi, le total de la recette engrangée dans le pays a été de 56,2 milliards d’euros. Cependant, ce résultat aurait pu être encore meilleur. En effet, le mouvement social durable des Gilets jaunes a fait baisser la recette des secteurs de la restauration et de l’hébergement. Selon une étude parlementaire, ce conflit a coûté environ 850 millions d’euros à ces branches professionnelles. L’activité dans le secteur événementiel des salons a également été touchée. Son manque à gagner à Paris a atteint près de 20 millions d’euros. Mais finalement, la baisse de fréquentation constatée en début d’année a été compensée par la suite. Au point de rattraper durant l’été les chiffres déjà atteints en 2018.

Une clientèle étrangère fluctuante

L'été 2019 a généré un excellent bilan touristique en France.
Après un début d’année difficile, la fréquentation touristique en France a finalement été très bonne.

Dans l’hôtellerie française, le début de l’année 2019 a été plus que maussade. En effet, sur tout le territoire, la baisse de fréquentation des touristes étrangers a été nette. Ce repli a quasiment atteint un pourcentage global de 5 %. Un retrait d’autant plus sensible que les deux années précédentes avaient au contraire enregistré un très bon bilan touristique. En tenant compte de la fréquentation des touristes français, ce résultat décevant de début d’année atteignait environ une baisse de 2,5 %. Selon les nationalités, cette tendance a été plus ou moins marquée. A l’évidence, la clientèle britannique est celle qui a le plus reculé. De fait, elle a cessé d’être la première à venir en France. Progressivement, les Belges l’ont dépassée. Un constat qui s’explique en grande partie par les craintes soulevées par la perspective du Brexit. A cause de ce contexte anxiogène, cette diminution a été ressentie sur les deux tiers du territoire.

Des prévisions optimistes maintenues

Pour l’année prochaine, le Gouvernement conserve l‘espoir d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé de 100 millions de visiteurs étrangers accueillis dans l’Hexagone. Si ce bon bilan touristique se matérialisait, il devrait générer environ un total de 60 milliards de recettes. Un objectif réalisable, si aucun incident majeur ne survient. Car de mauvaises conditions météorologiques ou des mouvements sociaux peuvent toujours venir fausser les prévisions les plus rationnelles.

Le Bulletin des Communes suggère aussi de lire l’article de FranceBleu :