Bonne santé du tourisme français : 2018, une année florissante

0
712
L'Ile-de-France a enregistré une fréquentation record en 2018.
Paris attire de plus en plus de touristes internationaux.

Bonne santé du tourisme français : des chiffres records 

En 2018, la bonne santé du tourisme français a été confirmée par de nombreuses études spécialisées. Notamment, celle réalisée récemment par le cabinet Protourisme. Ses chiffres révèlent que l’Hexagone a attiré une clientèle étrangère croissante, et que les Français sont eux-mêmes beaucoup partis en voyage.

Ds chiffres en hausse

Au total, près de 16 millions de vacanciers français ont quitté l’Hexagone en 2018. Cela représente une progression d’environ 1,4 million de départs vers l’étranger, par rapport à l’année 2017. Ce volume global est confirmé par les informations recueillies auprès des agences de voyages et des différentes compagnies aériennes et ferroviaires. Concernant les arrivées de touristes internationaux en France, elles ont également augmenté. Ce, malgré les mouvements sociaux et les multiples grèves qui ont affecté le territoire. Pour preuve, 17 millions de nuitées supplémentaires, dues aux touristes étrangers, ont été enregistrées en 2018 par les professionnels de l’hébergement. Parmi eux, les hôteliers ont profité d’une hausse de 5 millions de nuitées, les campings de 1,2 million, et les locations entre particuliers de 7 millions de nuits en plus. Comparativement à 2017, cette fréquentation internationale s’est renforcée d’environ 7 %. Ainsi, elle a représenté 226 millions de nuitées, alors que ce total n’était que de 211 millions l’année précédente.

L’Île-de-France au sommet     

En 2018, les vacanciers français sont plus partis à l'étranger, mais notre littoral garde ses fidèles.
En 2018, le tourisme français a globalement enregistré une hausse de fréquentation.

Dans ce bilan très positif, la région Île-de-France a une nouvelle fois dépassé ses pics habituels de fréquentation. En effet, elle a attiré une clientèle internationale très fournie, dont les nuitées ont augmenté de 11 %. Cette hausse a été ressentie aussi bien dans l’hôtellerie classique que sur les plateformes de locations participatives (Airbnb, HomeAway, etc.). Ces dernières ont bénéficié d’une progression de 12 %. En fin d’année, ses chiffres ont toutefois été freinés par le mouvement social des Gilets jaunes, perçu par certains étrangers comme dissuasif. Néanmoins, au cours du dernier trimestre 2018, la fréquentation internationale était toujours en hausse de 4 % dans la Capitale.

Hausse des départs à l’étranger

Bien que les vacanciers français plébiscitent en priorité l’Hexagone, ils se laissent de plus en plus tenter par des destinations étrangères. Notamment vers les pays du Maghreb. Ce, pour deux raisons principales : des prix de séjours très attractifs, et une facilité accrue de trouver des vols à partir de la province. De plus, les offres low cost se multiplient. Cette tendance à quitter la France devrait d’ailleurs se vérifier cette année. Pour tous ceux qui restent sur le territoire, les côtes bretonnes et normandes restent un choix privilégié. Le profil des vacanciers français qui sont le plus partis se trouve chez les habitants des grandes villes. Surtout dans les foyers ayant plusieurs enfants. En revanche, les habitants des zones périurbaines ou rurales, ainsi que les retraités et les familles monoparentales, sont plus restés sur place. Par ailleurs, la tendance française à s’offrir des séjours courts augmente.