Bordeaux : un pas supplémentaire vers la Smart City

0
1214
Bordeaux veut développer une dynamique de Smart City.
Bordeaux utilise les ressources de la Smart City.

Bordeaux : une dynamique connectée

Pour développer l’entité Bordeaux Métropole, le quartier « Matmut Atlantique » va s’équiper de nouveaux services, caractéristiques de la Smart City. Ces aménagements se feront grâce à la société Spie ICS. Celle-ci est spécialisée dans l’installation de services informatiques. Pour cela, le quartier « Matmut Atlantique » va se doter d’équipements connectés. Ainsi, il va bénéficier d’un système de capteurs intelligents. Ils seront reliés entre eux par un réseau ultra moderne.

Un projet très Smart

Le projet « Matmut Atlantique » porte le nom du nouveau stade de la métropole girondine. C’est la société Spie ICS qui va le mener. Ce chantier concerne l’installation d’un nouveau réseau de communication. Celui-ci utilisera des solutions techniques faisant appel à l’Internet des objets (IoT). Plus précisément, ce dispositif va implanter près de 500 capteurs. Un système de télégestion les supervisera à distance. Sa fonction première sera de recueillir des données. Ensuite, il les analysera au moyen d’une plateforme de traitement global. Cette avancée technique a pour but de faire progresser la qualité de vie bordelaise. Elle devrait notamment favoriser la transition énergétique de la ville.

Une consommation électrique optimisée

Sur ce chantier, l’entreprise Spie ICS a déjà installé plusieurs centaines de capteurs. Parmi eux, plus de 200 vont permettre une gestion plus rationnelle de l’éclairage public du quartier. En effet, ce dispositif connecté permettra d’optimiser la consommation électrique dans les rues. Notamment, grâce à une maintenance anticipée, plus prédictive. Parallèlement, divers équipements publics du quartier vont aussi bénéficier de capteurs. Ainsi, ils vont permettre de mieux contrôler les services fournis par la voirie. De plus, ils assureront la recharge de véhicules électriques. Après analyse, l’ensemble de ces capteurs aidera à mieux comprendre l’utilisation de divers équipements, faits par les riverains. Si nécessaire, la ville effectuera ensuite des modifications.

Un réseau complet à bas débit

La cité girondine développe une modernité connectée.
Le quartier bordelais Matmut Atlantique se modernise.

Une plateforme de supervision générale traite toutes les informations que donnent ces capteurs. Pour la créer, le quartier a aussi tenu compte des besoins des équipes d’entretien. Celles-ci ont expliqué leurs attentes. L’ensemble de ce dispositif technique communique par un réseau complet à bas débit. Ce réseau spécifique est privé. De cette façon, la métropole bordelaise conserve une totale autonomie. Elle peut donc se passer de tout opérateur extérieur. Ainsi, elle pourra à l’avenir déployer de nouveaux objets connectés, en fonction de ses besoins émergeants. Cette adaptabilité permettra à la collectivité d’intégrer de nouvelles fonctions. Ensuite ce nouveau réseau les prendra en charge.

Une modernité dynamique

A Bordeaux, la modernité du quartier « Matmut Atlantique » incarne à elle seule la volonté de développer une véritable Smart City, plus efficace. En priorité, cette démarche innovante souhaite implanter une protection active de l’environnement. Pour y parvenir, une compréhension plus « intelligente » des usages des habitants est essentielle. Celle-ci est possible grâce à l’innovation technologique. Si l’expérience de « Matmut Atlantique » est concluante, la métropole girondine envisagera ce type d’infrastructure sur toutes ses communes. Le déploiement d’autres équipements similaires sera alors possible.