Buralistes : vente de coupons convertibles en bitcoins

Devanture d'un bureau de tabac

Dès le début janvier 2019, près de 4.000 buralistes français vont vendre des coupons permettant d’acheter des bitcoins. Ces coupons auront une valeur de 50, 100 ou 250 euros. Avec eux, on pourra ensuite acquérir leur équivalent en monnaie virtuelle. Pour les bureaux de tabac participants, cette nouvelle possibilité leur permettra de diversifier leur activité.

Un nouveau service financier

Parmi les services complémentaires fournis par les buralistes pour compenser leur baisse de ventes de cigarettes, voici maintenant l’achat de bitcoins. Cette nouveauté fait suite à un accord passé avec KeplerK, une société financière spécialisée dans la vente de cryptomonnaies. Par ailleurs, l’opérateur Bimedia, qui commercialise des services dématérialisés pour les bureaux de tabac, est aussi partie prenante. Bientôt, les clients intéressés pourront acheter des coupons pour la somme de leur choix. Ces coupons comporteront un code alphanumérique et un QR code. Parallèlement, les clients devront créer un compte en ligne sur le site de KeplerK. Ensuite, ils pourront convertir la somme acquise en bitcoins. Dans un premier temps, ceux-ci seront stockés sous forme électronique chez KeplerK. L’utilisateur pourra alors décider de placer ce montant sur le portefeuille électronique de son choix, ou de le dépenser.

Un cadre strict

Les conditions permettant de créer un compte seront : être majeur, et posséder un e-mail et un numéro de portable. De plus, il faudra fournir une copie de sa pièce d’identité, un selfie, et un justificatif de domicile. Ainsi, la création d’un compte sera identique à ce que pratiquent les banques en ligne. Les bitcoins achetés seront calculés par rapport à leurs cours du moment. Leur valeur sera ajustée aux taux du marché, appliqués par les Bourses.

Des commissions

Plusieurs bitcoins

Les bitcoins ne sont pas de l’argent réel

La société KeplerK prélèvera une commission de 7 % sur les montants versés. De leur côté, les buralistes toucheront 1,25 % du montant des coupons vendus. Concernant ce nouveau service, la Confédération des buralistes a déclaré qu’elle le considérait plus comme une expérience que comme un véritable moteur de croissance.

Pas d’emballement

Les coupons vendus chez les buralistes comporteront tous un avertissement. Celui-ci informera les acheteurs des risques qu’ils encourent. De plus, pour éviter toute mauvaise surprise, la Banque de France rappelle régulièrement que le bitcoin est une cryptomonnaie spéculative, pas de l’argent réel. Par conséquent, les personnes qui investissent dans le bitcoin le font « […] entièrement à leurs risques et périls ». Enfin, il faut rappeler que le bitcoin subit régulièrement des variations très importantes. Depuis le début de l’année, il a perdu environ 70 % de sa valeur.

  • Le Bulletin des Communes suggère également de lire les informations fournies par le site de la société KeplerK