des aliments sous vide

Lutte contre le gaspillage dans les cantines

Lutte contre le gaspillage dans les cantines


Les lycées de Nouvelle-Aquitaine se lancent dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. D’ici 2020, 296 lycées de Nouvelle-Aquitaine vont se mobiliser pour réduire leurs bio-déchets.


Gaspillage alimentaire et développement durable

Le gaspillage alimentaire est le fait de jeter des aliments encore comestibles. Il se produit tout au long de la chaine d’approvisionnement, depuis le stade de la production agricole jusqu’à celui de la consommation, en passant par le stockage, la transformation, la distribution et la gestion. Dans le monde, on gaspille plus du tiers des aliments destinés à la consommation humaine. En France, on jette chaque année près de 10 millions de tonnes de nourriture. La réduction du gaspillage est un enjeu primordial qui nous engage au niveau environnemental, économique et social. Le gaspillage alimentaire est responsable, au niveau mondial, d’émission de gaz à effet de serre. Ces émissions correspondent à la production de gaz à effet de serre d’un pays dont le niveau d’activité économique le situerait en 3e position mondiale. Le gaspillage alimentaire coûte cher : entre 12 et 20 milliards d’euros par an en France. Enfin, il est difficilement acceptable de voir jeter de la nourriture dans un monde où des gens meurent de faim.


Gaspillage alimentaire : des enjeux collectifs

Le gaspillage alimentaire est un véritable fléau. On l’estime à 10 millions de tonnes en France. Il représente entre 20 et 30 kg par personne et par an, dont 7kg de produits encore emballés. En 2013, le gouvernement a mis en place un Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. L’objectif des pouvoirs publics est de réduire le gaspillage alimentaire de 50%. Pour réussir et atteindre cet objectif, professionnels et consommateurs doivent se mobiliser en adoptant de nouvelles pratiques de consommation. Ces modifications doivent intervenir à la maison mais également dans les collectivités. En restauration collective, on gaspille quatre fois plus qu’au foyer. Redonner de la valeur à la nourriture est la clé de la réussite de cette lutte. Il faut donc prendre conscience du gâchis et agir.


Gaspillage alimentaire : les cantines se mobilisent

 

une poubelle remplie de fuits et légumes

Les lycées de Nouvelle-Aquitaine se lancent dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Le gaspillage alimentaire en restauration collective représente 14% de ce gâchis. De nombreuses villes et territoires ont pris conscience de cet état de fait. Elles ont fait le choix de se mobiliser, notamment autour des cantines scolaires et lycéennes. Ainsi la région Nouvelle-Aquitaine et ses 296 lycées ont décidé d’agir sur le gaspillage alimentaire avec les lycéens. L’objectif est de réduire les bio-déchets de 30%. Des initiatives « anti-gaspi » et des actions pédagogiques sont organisées pour faire prendre conscience aux jeunes des quantités de nourritures jetées. Des circuits courts sont mis en place avec valorisation des aliments de meilleures qualités. L’idée est de séduire les jeunes consommateurs afin qu’ils terminent leur assiette. Et pour ce qui n’est pas consommé, les lycéens fournissent à manger à un élevage canin, réfléchissent à avoir un poulailler ou fabriquent des composteurs. Certaines cantines ont opté pour des assiettes plus petites ainsi que la mise en place d’un « gachimetre ». Il s’agit de tube en verre où l’on met les restes de pain afin de visualiser le gaspillage.

 Sur ce sujet, le Bulletin des Communes vous invite à lire aussi, pour plus d’informations : Lire