Cartes Navigo : une mesure de dédommagement a été prévue

0
397
passes-navigo-dedommagement

Cartes Navigo : partiellement remboursées.

 

 

passes-navigo-dedommagement

En raison des nombreux jours de grève perlée, menée par les syndicats de cheminots depuis début avril, les abonnements achetés via les Cartes Navigo seront en partie remboursés aux voyageurs, à cause de la gêne qu’ils ont subie.

Afin de compenser les désagréments causés par cette grève, entamée en avril dernier par les cheminots, la moitié du prix des Cartes Navigo des usagers sera donc remboursée. L’entreprise ferroviaire a en effet prévu de reverser aux usagers 50 % du tarif qu’ils ont payé.

La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse (Les Républicains) a récemment confirmé cette décision, lors d’une émission radio sur RTL. Ainsi, les Cartes Navigo devraient bénéficier d’un remboursement, reversé par la SNCF. Cette mesure devrait concerner les périodes des mois d’avril et de mai. Un rabais équivalent devrait être consenti aux jeunes usagers qui sont porteurs de la carte Imagine’R.

Pour connaître tous les détails et les modalités de ce dédommagement, il suffira d’aller sur le site dédié « mondedommagement.transilien.com ». Celui-ci sera mis en place par la SNCF à partir de la mi-juin. Les usagers seront tenus informés de cette mesure par des communiqués spécifiques, diffusés à la fois par la SNCF et la région Île-de-France.

Pour les salariés qui bénéficient de la clause « remboursement employeur », ce geste commercial correspond au montant de deux mois d’abonnement à une Carte Navigo.

Pour les voyageurs qui sont restés sans aucun train et qui n’ont pas pu trouver de solution de rechange, notamment en Seine-et-Marne, la SNCF a accepté le principe d’un versement complémentaire. Toutefois, ces modalités de remboursement restent encore à définir. D’après diverses estimations, ce geste commercial devrait représenter pour la SNCF un montant de plusieurs dizaines de millions d’euros.

À ce jour, malgré l’annonce du rachat d’une grande partie de la dette accumulée par la SNCF, aucune annonce de fin de grève n’a été faite pour le mois de juin. Par conséquent, les voyageurs restent toujours dans l’expectative, à l’approche des deux mois de grandes vacances estivales.