Changement de stratégie de la SNCF : une nouvelle approche commerciale

0
2387
La SNCF met en place un nouveau système tarifaire.La Sncf met en place un nouveau système tarifaire.
La SNCF a changé son système de facturation.

Changement de stratégie de la SNCF : le grand ménage

Un changement de la stratégie SNCF est entré en vigueur ce 9 mai. Désormais, une nouvelle grille tarifaire sera appliquée à des dizaines de milliers de billets. Elle concernera une multitude de déplacements en trains Intercités et en TGV. Cette nouvelle politique va aussi modifier et simplifier l’usage de nombreux systèmes de réduction, trop différents.

Une politique tarifaire repensée

Ce changement de la stratégie SNCF est un total rajeunissement de sa façon de gérer les prix de ses billets. D’ailleurs, cela a représenté pour le groupe ferroviaire un énorme chantier informatique. Cette refonte a mis les services de la SNCF à rude épreuve. L’entreprise a fait le choix d’en informer sa clientèle au dernier moment, quand elle a été certaine d’avoir réussi la mise en place de sa nouvelle structure. Ainsi, jeudi dernier, à 7 heures, son site de réservation était à nouveau accessible.

Trois grandes classes de prix

Pour simplifier le choix des voyageurs, la SNCF a choisi de ne plus proposer que trois classes de prix. A savoir : seconde classe, première classe et Business. Pour chacune de ces classes, un seul tarif sera maintenant possible. C’est donc la fin des billets « Prem’s », « Pro » et « Loisir », qui existaient jusqu’à présent facturés en première et seconde classe. Toutefois, l’appellation « Prem’s » sera réattribuée aux billets de seconde classe les moins chers, achetés nettement à l’avance.

Des billets échangeables et remboursables

Vue de voyageurs sur un quai de gare pour illustrer le changement stratégie SNCF
La politique tarifaire de la SNCF a totalement changé.

Dorénavant, tous les billets SNCF de seconde, de première classe, et même les « Prem’s » seront échangeables et remboursables gratuitement. A condition de faire ces opérations jusqu’à trente jours avant le départ. En s’y prenant trois jours avant, cela coûtera cinq euros. Jusqu’au départ du train, ce service sera alors facturé quinze euros.

Une nécessité dictée par la concurrence

En révisant complètement son système de prix, grâce à un changement de stratégie, la SNCF souhaite se rendre plus attractive. Ainsi, elle pourra mieux lutter contre la concurrence. En effet, l’essor du covoiturage et des voyages en bus, ainsi que les vols aériens low cost lui prennent des parts de marché. En abaissant certains de ses tarifs, et en récompensant ses clients les plus fidèles, avec une carte annuelle Liberté à 399 €, elle compte bien séduire de nouveaux usagers.