Chaos du Brexit : une situation politique proche du délire

0
2569
Le chaos du Brexit pèse sur les élections européennes.
La menace potentielle d'un Brexit dur existe toujours aujourd'hui.

Chaos du Brexit : un marasme surréaliste

Cette situation n’en finit pas d’additionner ses aberrations. L’une d’entre elles, et non des moindres, est de demander aux Britanniques de voter pour des députés européens qui risquent de ne jamais siéger. Un paradoxe qui découle d’une situation qui n’a pas avancé depuis juin 2016. Donc, d’un marasme qui a duré trois ans.

L’ombre de la défaite

D’après les derniers sondages, le parti Conservateur anglais se dirige tout droit vers une défaite cuisante. En effet, il pourrait même ne pas atteindre le score piteux des 10 %. Dimanche prochain, quand les résultats seront enfin dévoilés, ce rejet porterait un coup fatal à Theresa May. Elle serait alors contrainte de quitter le pouvoir sur un échec. Celui du chaos du Brexit. Pourtant, elle nous avait habitué à rebondir, et à se sauver de situations en apparence inextricables. Mais là …

Quitter l’Europe, tout en élisant des eurodéputés ?

Après après avoir épuisé plusieurs prolongations, et réclamé des délais pour démêler ses conflits internes, le Royaume-Uni ne peut plus compter sur la patience des Vingt-Sept. A l’issue du tout dernier vote, commencé ce jeudi, le chaos du Brexit, avec ses conséquences inquiétantes, est toujours en train de mijoter.

La perspective d’un référendum

Actuellement, la légitimité du futur Parlement est directement remise en cause par les votes qui ont eu lieu. Quelle que soit l’option choisie, autant pour Londres que pour Bruxelles, les perspectives envisageables restent surréalistes. Car pour l’instant, personne ne sait vraiment si les eurodéputés anglais qui seront élus serviront à quelque chose. De fait, ils pourraient autant faire un passage éclair, que disparaître, si le Brexit passe. Cela serait une preuve supplémentaire de l’humour britannique.

Un débat qui doit cesser

Le chaos du Brexit n'a pas été résolu avant les élections européennes.
Les élections européennes ont commencé en Angleterre, alors que la question du Brexit reste en suspens.

Face au chaos du Brexit, ses partisans ont hâte d’en sortir. Par conséquent, ils souhaitent quitter l’Union européenne le plus vite possible. De son côté, Theresa May, si son parti est battu, pourrait oser demander un ultime délai, pour obtenir un accord de dernière minute. Ou abandonnera-t-elle prochainement le pouvoir ? Et si le leader du Brexit, Nigel Farage, gagne, accédera-t-il aux commandes du pays ? Pour le moment, il se contente de caracoler en tête des derniers sondages. Enfin, si un No Deal était adopté, qu’arrivera-t-il aux deux millions d’Européens qui résident au Royaume-Uni ? Avant dimanche, toutes ces questions restent en suspens.

Une forte inquiétude financière

En attendant, les marchés commencent à montrer de réels signes d’inquiétude, face au chaos du Brexit. Pour preuve, la livre sterling a brutalement baissé. Plus que jamais, l’actualité britannique attire sur elle tous les regards et toutes les interrogations. Pour le Royaume-Uni, les prochaines heures seront déterminantes.