Après les voitures, les chariots élévateurs vont aussi devenir autonomes

0
1221
chariot-seegrid

Seegrid, une société fondée par un roboticien canadien, Hans Moravec, a mis au point un modèle de chariot élévateur, aussi appelé transpalette, qui se déplace et fonctionne de façon entièrement autonome.

chariot-seegridCette entreprise spécialisée dans le domaine des engins connectés et automatisés s’adresse en priorité au secteur de la livraison et de la manufacture. Elle fournit déjà des sociétés qui ont d’importants besoins en matière de manutention et de transport de matériaux. Experte en automatisation, Seegrid vient de sortir un nouveau modèle de chariot, baptisé GP8 Series 6, qui n’a plus besoin d’un employé pour fonctionner et effectuer des tâches précises. Ce pas supplémentaire franchi dans l’univers des engins autonomes, dont on entend jusqu’à présent beaucoup parler dans le secteur des voitures et des drones, pourrait bientôt modifier en profondeur le marché de la manutention lourde. Cette invention devrait rapidement intéresser des sociétés en quête d’innovation, y compris en France. En effet, dans le secteur du E-commerce, beaucoup d’entreprises sont à la recherche de processus de stockage rapides, leur permettant de réaliser des économies. Si elle est adoptée, cette solution « intelligente » automatisée, proposée par Seegrid, pourrait avoir des conséquences sur le marché du travail de la manutention. Reste à vérifier si cette évolution peut constituer, à terme, une menace pour certains emplois actuels, courants dans les diverses chaînes de production.