Chasse aux mégots : Toulouse vise le “Zéro Mégot”

0
6076
La chasse aux mégots à Toulouse rencontre un vrai succès citoyen.

Chasse aux mégots : la Ville Rose déclare la guerre aux abandons sauvages

Depuis plusieurs semaines, la chasse aux mégots est déclarée dans les rues de Toulouse. Après un ramassage improvisé fructueux, des cendriers ont été installés sur les immeubles. Cela, pour que les fumeurs n’aient plus aucune excuse. Désormais, ils ne devraient plus jeter leurs cigarettes dans l’espace public.

Le succès inattendu de cette opération “anti-mégots”

En lançant à Toulouse un « Mégots Challenge », via les réseaux sociaux, Johnny Dunal, un commerçant du quartier Saint-Étienne, imaginait que juste une poignée de ses amis participerait à cette opération. Or, cette chasse aux mégots a rencontré un vif succès ! En fait, cette idée a séduit plus d’une centaine de volontaires ! Bilan : environ 70.000 mégots ont ainsi été ramassés. Soit à peu près 115 litres !

Une disparition complète très lente

Des personnes de tous âges et de profils variés ont participé à cette opération spontanée. Ils se sont réunis pour faire la chasse aux mégots abandonnés. Munis de bouteilles vides, ces volontaires ont récolté une quantité considérable de déchets de tabac. Or, il faut savoir qu’ils sont très polluants. En effet, la disparition complète d’un mégot dans la nature prend douze ans. Comme l’explique Johnny Dunal, un mégot contient « […] environ 4.000 substances chimiques, et bien souvent, ce déchet toxique termine dans la Garonne ».

La participation du maire à cette opération anti-mégots

Avec le même réflexe citoyen que les volontaires de l’opération anti-mégots, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, a lui aussi participé au ramassage. A ce sujet, il a déclaré « J’espère que ce type d’opération aura une action préventive. » Pour les récalcitrants, il faut savoir que jeter un mégot ou un déchet par terre expose à une contravention pouvant aller jusqu’à 450 euros. Depuis 2015, grâce à ce type de sanction, la Ville Rose a multiplié par vingt le nombre de ces amendes.

Une opération de ramassage et de sensibilisation

La chasse aux mégots à Toulouse a permis d'en ramasser des litres.
La chasse aux mégots à Toulouse a permis d’en ramasser des litres.

Suite à cette expérience réussie de chasse aux mégots, le Conseil de la Métropole a proposé de lancer une nouvelle opération dans la Ville Rose. Celle-ci a été baptisée « Quartier Zéro Mégot ». Depuis le 25 novembre dernier, elle a commencé dans le quartier de la Colombette. Normalement, elle devrait durer quatre mois. Ainsi, une charte établie par les commerçants toulousains a renforcé la mise à disposition de cendriers pour récupérer les mégots. Soit en installant ces derniers sur les façades des immeubles, soit en mettant plus de cendriers sur les tables des terrasses des bars et des restaurants. De plus, un soutien à cette collecte sera apporté par la collectivité.

L’apport de la Smart City

En utilisant le dispositif Smart City de la Métropole, la startup La Boucle Verte a été chargée de collecter les mégots auprès des commerçants participants. Ensuite, ces mégots seront recyclés. Par ailleurs, des actions de sensibilisation seront menées par les commerçants volontaires auprès des fumeurs. L’ensemble de ce dispositif en faveur d’un environnement urbain sain s’inscrit dans le Plan d’action pour lutter contre les abandons de mégots, mené par Toulouse Métropole.