La lutte contre les moustiques

0
1898
une chauve-souris
Moustiques, papillons nocturnes et autres insectes nuisibles font l’objet de luttes collectives.

Des chauves-souris pour combattre les insectes nuisibles

Moustiques, papillons nocturnes et autres insectes nuisibles font l’objet de luttes collectives. Les territoires cherchent à s’en débarrasser et pour certains, cette lutte passe par le retour des chauves-souris. Une solution écologique qui se développe.

Les insectes nuisibles que l’on combat

Moustiques, frelons asiatiques, moustiques-tigres ou papillons de nuit tels que celui de la chenille processionnaire du pin ; de nombreux insectes apportent de nombreux désagréments aux citoyens que nous sommes. Certains peuvent transmettre des maladies, nous blesser ou simplement nous piquer. Face à l’invasion de certains de ces insectes, les territoires s’organisent. Ces animaux sont, eux aussi, victimes du dérèglement climatique. Leur biodiversité est complètement bouleversée. Certains, comme les pollinisateurs risquent de disparaitre, d’autres, au contraire sont un peu trop présents. Les communes et les territoires s’engagent donc pour soutenir la biodiversité et combattre les insectes un peu trop invasifs.

Des solutions alternatives écologiques

Pour combattre les nuisibles tels que les moustiques ou les papillons nocturnes, de nombreuses communes ont fait le choix d’une lutte collective s’appuyant sur un changement de comportement. La méthode la plus efficace reste, en effet, les gestes de base comme éviter l’eau stagnante. Mais pour limiter l’invasion de ces insectes, certaines municipalités ont donc décidé d’aider les prédateurs naturels de ces insectes. C’est ainsi que de nombreux territoires se mobilisent en construisant et distribuant des nichoirs pour oiseaux mais surtout pour chauves-souris. Ces dernières sont de grosses consommatrices d’insectes et plus particulièrement de moustiques et de papillons de nuit. Malheureusement les chauves-souris disparaissent peu à peu, victimes de l’activité humaine et de la disparition de leur habita traditionnel.

Des communes s’engagent pour protéger les chauves-souris

un moustique proie idéale des chauves-souris
Pour combattre les nuisibles tels que les moustiques ou les papillons nocturnes, de nombreuses communes ont fait le choix d’une lutte collective

Par exemple, à Bègles la mairie installe des nichoirs et des abris pour hirondelles, martinets et autres chauves-souris. Dans le Var, ce sont les oléiculteurs qui se mobilisent pour lutter contre la mouche de l’olive en installant des nichoirs pour mésanges et chauves-souris.  En Côtes d’Armor, on élève désormais des chauves-souris pour lutter contre les moustiques. Des communes construisent des nichoirs afin que ce petit mammifère puisse se reproduire. En Sologne, des associations distribuent des nichoirs afin de remplacer leur habitat traditionnel qui disparait. Les greniers où elles nichent sont comblés, les arbres morts coupés. Associations et particuliers fabriquent donc des nichoirs en bois brut posés sur des murs ou des arbres. L’avantage de cette pratique est que les chauves-souris se nourrissent d’insectes et justement d’insectes nuisibles pour l’humain. Les chauves-souris mangent en effet jusqu’à 2000 moustiques par nuit ainsi que le papillon qui produit la chenille processionnaire.