Chèque-énergie : une revalorisation appliquée en 2019

0
1362
Le chèque-énergie est une aide importante pour des millions de foyers en difficulté.
Le chèque-énergie est une aide importante en France.

Chèque-énergie : une aide précieuse pour les foyers modestes

Le chèque-énergie va bientôt bénéficier d’une augmentation de 50 euros. Cette hausse devrait intervenir dès cette année. Ainsi, ce coup de pouce aidera les revenus les plus faibles à faire face à leurs factures énergétiques. De fait, le montant moyen de ce chèque passera de 150 à 200 euros.

Une revalorisation bienvenue

En 2019, le nombre des ménages qui percevra un chèque-énergie va augmenter. Alors qu’il était de 3,6 millions l’année dernière, il devrait atteindre les 5,8 millions cette année. Ce chèque peut servir à payer des factures d’énergie (gaz, électricité, fioul, bois) à un fournisseur. Par ailleurs, il peut aussi permettre de régler des charges de chauffage comprises dans une redevance. Par exemple, si l’on vit dans un logement-foyer conventionné. Enfin, certains travaux d’isolation d’un logement peuvent bénéficier du chèque-énergie. Dans ce cas, ce chèque peut s’ajouter à des aides déjà existantes (crédit d’impôt, etc.).

Pour les ménages modestes

Après débats, le chèque-énergie sera revalorisé cette année.
Le chèque-énergie est attendu par de nombreux foyers modestes.

L’attribution du chèque-énergie dépend des ressources d’un foyer et de sa composition. Les informations déjà transmises au fisc sont donc essentielles. De plus, il faut habiter un logement assujetti à la taxe d’habitation. Même si on est exonéré. Ce chèque est accordé en fonction des ressources déclarées. Autrement dit, le « revenu fiscal de référence par Unité de Consommation (UC) ». Ces Unités de Consommation correspondent à la composition d’un foyer. Ainsi, une personne seule compte pour une Unité. S’il y a une deuxième, elle compte pour une demi-Unité. Ensuite, chaque personne supplémentaire constitue 0,3 Unité. Le montant du chèque-énergie attribué dépend du revenu fiscal, divisé par le nombre d’UC d’un ménage. Pour être éligible, une personne seule ne doit pas gagner plus de 7.700 euros par an. Pour un couple, ce plafond est limité à 11.550 euros. En cas de personne supplémentaire, ce maximum est augmenté de 2.310 euros par personne habitant le foyer fiscal.

Un calcul et un barème simples

Pour savoir si l’on peut bénéficier du chèque-énergie, le ministère de la Transition écologique et solidaire a mis à disposition sur son site un outil. Il est utilisable ligne. Pour s’en servir, il suffit de saisir son revenu fiscal de référence. Ainsi, on peut rapidement savoir si on est éligible ou pas. Il n’y a aucune démarche à faire pour bénéficier du chèque-énergie. En effet, l’administration fiscale transmet directement la liste des personnes éligibles à l’Agence des Services et de Paiement (ASP). Ensuite celle-ci envoie le chèque par courrier.

Le Bulletin des Communes suggère de lire les informations fournies par le site gouvernemental consacré au chèque-énergie : https://www.chequeenergie.gouv.fr.