Chute des SMS : un changement dans les pratiques de communication

0
4898
Cropped La Chute Des Sms Est En Train De Sacce Le Rer En Europe

Chute des SMS : une évolution inéluctable

Le vaste territoire jadis réservé aux SMS, qui permettait jusqu’à présent aux opérateurs mobiles de percevoir d’énormes revenus, va sans doute se réduire. La chute des SMS a donc commencé. En effet, de nouveaux moyens de communication attrayants et plus complets sont en train de changer les pratiques habituelles d’échanges.

Un virage délicat à prendre

Pour mieux comprendre l’enjeu financier de la chute des SMS, une récente enquête portant sur le coût réel d’un SMS a révélé un différentiel très édifiant. Ainsi, lorsqu’un de ces textes courts est facturé 10 centimes par un opérateur mobile, il lui revient en réalité environ à seulement 0,000017 d’euro. Par conséquent, la marge ainsi dégagée est plus que confortable. Cela implique que les opérateurs doivent veiller à ne pas la laisser fondre trop brutalement. Pour cela, ils doivent bien s’organiser pour faire évoluer ce marché en douceur, car il est en train de se modifier. De fait, les SMS sont entrés dans une phase de transition. Celle-ci va nécessairement céder la place à d’autres moyens de communication.Toutes les analyses des cabinets d’experts sont unanimes : le secteur de la messagerie par simple texte va perdre du terrain.

Un marché mouvant

Progressivement, le marché des SMS devrait chuter en Europe de l’Ouest. On estime qu’en trois ans, cette baisse devrait se concrétiser dans cette zone par une perte d’environ 2 millards d’euros. De fait, ce secteur devrait passer de plus de 16 milliards d’euros à bientôt seulement 14 milliards. En revanche, le marché des MMS et d’autres applications similaires devrait largement compenser ces pertes, grâce une très nette augmentation. Cela dit, même cette compensation ne durera qu’un moment. Ainsi, elle devrait elle aussi régresser, face à de nouveaux moyens de communication, mis à la disposition des mobinautes. Cela démontre qu’aucun outil d’échanges n’est immuable.

Le choix d’Apple

La chute des SMS se confirme, au profit des messageries privées.
Progressivement, la chute des SMS se confirme dans les préférences de communication des mobinautes.

Pour freiner la chute des SMS, Apple a fait un choix radical. Ainsi, pour des raisons de pure stratégie économique, la firme américaine a décidé de ne pas laisser aux utilisateurs d’iPhone la possibilité d’envoyer de MMS. Face à la « crise » des SMS, c’est la réponse à moyen terme que la société à la pomme a adoptée. De cette façon, Apple veut pousser ses clients à envoyer leurs photos et vidéos par e-mails et non par MMS. Une décision qui s’explique par le fait qu’un iPhone permet d’envoyer et de recevoir des e-mails. Ce smartphone est donc adapté à ces envois de pièces jointes. Grâce à cette fonction, cela devrait en plus encourager la tendance croissante à échanger des e-mails via des smartphones, et plus seulement via des ordinateurs fixes.

Une mutation inévitable

Comme désormais les forfaits 3G des opérateurs comportent une option d’envois illimités d’e-mails, ce changement d’habitude n’entraînera aucun surcoût pour les mobinautes. Cependant, progressivement, ce nouveau réflexe de communication va entamer chez les opérateurs la part des revenus jadis générée par les SMS.