Clermont Communauté deviendra communauté urbaine au 1/1/2017

0
441

L’intercommunalité puydômoise était née sous la forme d’une communauté de communes dans les années 90. Elle a par la suite franchi le cap de la communauté d’agglomération à la faveur de la loi Chevènement de 1999.
Effet de la réforme de l’intercommunalité et de la loi Maptam qui abaisse à 250 000 habitants le seuil démographique, elle deviendra communauté urbaine au 1er janvier 2017.
Forte de ce mode de coopération renforcé, Clermont Communauté sera doté de nouvelles compétences.
La communauté urbaine, ce sera demain un meilleur outil de développement économique. Géographiquement, ce sera une métropole d’équilibre. Elle permettra à Clermont-Ferrand de s’affirmer dans la nouvelle région Auvergne-Rhône Alpes comme un pôle de développement urbain face à ses homologues rhônalpins. Et elle affirmera la place de la capitale de l’Auvergne dans un cadre hexagonal et européen.
Sans doute cela compensera-t-il au moins ne partie la perte de statut de capitale de la Région Auvergne : seule une poignée de directions régionales demeureront à Clermont-Ferrand. Avec elle, au moins, l’hôtel de Région tout nouvellement bâti avant que la fusion ne soit décidée ne demeurera une coquille vide. Elle maintiendra également des emplois administratifs. Ce sera enfin un atout de proximité pour des directions qui possèdent une problématique en rapport avec les territoires auvergnats (ruralité, agriculture, etc.)

Clermont Communauté est composée de 21 communes. Elle est présidée par Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand depuis 2014. Grand artisan de cette évolution institutionnelle, l’édile a souvent eu l’occasion de souligner les aberrations qui, selon lui, marquait la gestion locale de l’agglomération clermontoise. Deux syndicats de tourisme à Clermont-Ferrand et Royat-Chamalières, sont une perte d’énergie et interfèrent au lieu de mutualiser leurs forces.

La métropole auvergnate s’est d’ores et déjà fixée un prochain objectif : créer une grande région clermontoise, sans doute sous la forme d’un pôle métropolitain. Elle irait de Vichy à Issoire.