Contrats aidés : une réforme plus qualitative mais plus sélective

0
302
contrats-aides

Contrats aidés : une évolution préjudiciable à certains secteurs précaires.

Les contrats aidés permettaient jusqu’à présent à des personnes en difficulté par rapport au marché du travail (jeunes peu qualifiés, salariés en fin de carrière, personnes en situation de handicap, etc.) d’être embauchées pour une durée limitée dans une structure publique ou privée, grâce à une subvention payée par l’État. Ce dispositif d’insertion professionnelle est modifié et remplacé depuis janvier 2018 par un nouveau type de contrat : le Parcours Emploi Compétences, ou PEC.

contrats-aides

Le but de cette réforme est de réduire la masse actuelle des contrats aidés, jugés trop fragiles, pour les remplacer par des contrats mieux qualifiés, permettant un meilleur accompagnement, plus personnalisé, pour ensuite accéder à un métier véritablement durable. Pour apprécier de façon chiffrée la baisse des contrats subventionnés par l’État sur les deux dernières années, il faut savoir que les contrats aidés s’élevaient à environ 457.000 en 2016, puis à 310.000 en 2017, pour ne plus représenter que 200.000 en 2018. Le Parcours Emploi Compétences (PEC) est destiné en priorité aux employeurs qui s’engagent à fournir une formation qualifiante et un accompagnement personnalisé à leurs futurs salariés. De plus, ces nouveaux contrats sont réservés à des employeurs travaillant uniquement dans des secteurs considérés comme non-marchands (collectivités locales, associations, employeurs publics, etc.).

Ce nouveau dispositif, nettement plus sélectif, s’il veut aller vers une meilleure qualité de formation a aussi des conséquences profondes sur certaines activités. Par exemple, celle des refuges animaliers, qui peuvent rarement embaucher de la main d’oeuvre sur leurs fonds propres. Cela peut les contraindre à se séparer d’employés qui cessent de bénéficier de leurs contrats aidés. Ce manque d’effectif peut notamment avoir pour conséquence d’entraîner des soins moins réguliers pour les animaux et plus d’euthanasies.

Pour obtenir plus d’informations sur le Parcours Emploi Compétences : http://travail-emploi.gouv.fr/emploi/insertion-dans-l-emploi/parcours-emploi-competences/