Crise de confiance : les doutes des Français face à leur pouvoir d’achat

0
4547
Cropped Les Franc Ais Ne Croient Pas Dans La Hausse De Leur Pouvoir Dachat

Crise de confiance : un sentiment diffus

D’après le Baromètre annuel Cofidis-CSA, les Français traversent une crise de confiance généralisée concernant leur pouvoir d’achat. Malgré les aides financières accordées par le Gouvernement, suite au mouvement social des Gilets jaunes, les Français pensent qu’ils ont moins d’argent. Un ressenti psychologique négatif qui perdure.

Un manque d’optimisme

L’étude Cofidis-CSA révèle qu’environ un tiers des Français ressent une baisse du pouvoir d’achat. En effet, il le juge « faible », de façon plus marquée que l’année dernière. Preuve d’une crise de confiance, le pourcentage de ceux qui estiment être en situation difficile a augmenté de 2 %. Un sentiment global qui contredit l’analyse de la Banque de France, dont l’estimation est au contraire positive. En effet, celle-ci observe que le pouvoir d’achat par habitant sera cette année en hausse d’un peu plus de 2 %. Un calcul confirmé par la baisse progressive du découvert bancaire moyen. De fait, alors qu’il était de 394 euros en 2017, puis de 370 euros en 2018, il s’est stabilisé à 340 euros cette année.

Une impression paradoxale

Globalement, même si les réformes mises en place par l’exécutif ont été appréciées, elles ne sont pas parvenues pas à inverser un sentiment de frustration générale, ni d’insuffisance. Par conséquent, cette distorsion entre le ressenti et la réalité montre une crise de confiance latente face aux décisions prises par le Gouvernement. Un constat qu’une étude de l’Insee expliquerait par « une augmentation des dépenses contraintes ». A savoir, la hausse des loyers et les frais d’Internet et de communication. Pourtant, des points positifs ressortent de divers autres sondages. Ainsi, sept Français sur dix estiment que plusieurs réformes décidées par l’exécutif sont positives pour le pouvoir d’achat. Parmi elles, on trouve la prime exceptionnelle de fin d’année et la hausse de la prime d’activité.

De nombreux doutes

Face à l'amélioration de leur pouvoir d'achat, les Français doutent.
Les Français ont l’impression que leur pouvoir d’achat baisse.

Malgré certains signes encourageants, moins de la moitié des Français croit à l’amélioration effective du pouvoir d’achat. Cette crise de confiance atteste d’une érosion. Celle-ci s’est constituée lors des deux premières années du quinquennat en cours. Ce climat de méfiance risque de rejaillir négativement sur l’élaboration des nouvelles réformes prévues. En priorité, celle hautement sensible des régimes de retraites. Autre preuve d’un sentiment d’inquiétude latent, les Français épargnent davantage qu’avant, selon la Banque de France.

Des inquiétudes bien ancrées

Quoi qu’il en soit, cette récente étude démontre que le sujet du pouvoir d’achat reste une priorité récurrente pour les Français. Ainsi, cette question figure en premier place de leurs préoccupations, pour 42 % d’entre eux. Placés juste derrière, on trouve les thèmes de la santé, pour 37 % des sondés, et de l’environnement, pour 35 % des personnes interrogées.