Crise politique espagnole : une influence négative sur le tourisme

0
413
crise politique-barcelone

Crise politique espagnole : un frein pour Barcelone.

Barcelone, la ville la plus visitée d’Espagne, s’installait ces dernières années dans une fréquentation de plus en plus florissante. Elle enregistre désormais une baisse de son tourisme, due à la crise politique durable que traverse actuellement l’Espagne.

crise politique-barceloneDes tensions se sont rapidement installées dans le pays, depuis le référendum d’autodétermination illégal qui a eu lieu le 1er octobre. Ce même mois, l’activité touristique de Barcelone a accusé une chute de plus de 10 %. Après une légère reprise en novembre, provoquée par la mise sous tutelle de la région par Madrid, et la perspective de nouvelles élections prévues le 21 décembre prochain, la baisse des visiteurs s’est de nouveau fait sentir. Elle a entraîné un ralentissement conséquent des réservations touristiques. Pour la période des fêtes, maintenant imminente, cette chute de fréquentation devrait atteindre les 15 %. D’après les professionnels d’Exceltur, le réseau qui regroupe les principaux voyagistes et les chaînes hôtelières du pays, cette baisse d’activité touche surtout la capitale catalane, car elle a été le théâtre de l’essentiel des grandes manifestations. Cette situation risque maintenant de se prolonger en 2018 et de rejaillir sur l’ensemble des emplois du secteur du voyage.