De nouvelles consignes de tri

0
705
des déchets: bouteilles en verre et en plastique
Depuis le 1er janvier, les consignes de tri sélectif des déchets à Paris ont évolué.

A Paris, le tri s’élargit

Depuis le 1er janvier, les consignes de tri sélectif des déchets à Paris ont évolué. Afin d’améliorer le recyclage, désormais tous les emballages peuvent être jetés et recyclés.

 

Le tri sélectif

Trier est un geste devenu un réflexe pour beaucoup d’entre nous. Au quotidien il a pour but de préserver les ressources naturelles et faire barrière à la pollution. Trier et recycler les déchets domestiques est un enjeu important pour notre environnement. Nos déchets sont triés par familles, essentiellement, plastique, carton, métaux, verres et déchets organiques. Les déchets sont triés dans différents conteneurs avant de les recycler. Les poubelles jaunes accueillent les bouteilles plastiques, les briques alimentaires et des boites de conserve. Les autres, vertes, sont faites pour le verre. Quant à la poubelle marron, elle est destinée aux déchets ordinaires restants. La France reste très en retard en matière de recyclage. Pourtant, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte donne des orientations fortes. Elle impose d’étendre progressivement les consignes de tri à l’ensemble des emballages plastiques en France en vue de leur recyclage avant 2022.

Paris trie mieux !

Afin de se conformer à l’obligation légale de recyclage de tous les emballages plastique, la Capitale s’adapte. Paris, depuis le 1er janvier 2019, de nouveaux déchets peuvent être recyclés. Il s’agit d’emballages en plastique et polystyrène. Pour l’instant, seule une partie des emballages bénéficiait de la filière de recyclage. Les autres étaient incinérés en chaufferie pour produire de l’énergie. Désormais, tous les emballages en plastique et en métal peuvent être mis dans les poubelles jaunes. Tous les emballages peuvent désormais être triés. Les centres de recyclages dont dépendent Paris sont équipés de nouveaux trieurs optiques capables de reconnaitre plus de plastiques différents. Le Syctom a été réorganisé afin de pouvoir traiter et trier beaucoup plus de déchets. Assurer le recyclage de nouveaux matériaux va permettre, en plus, de créer de nouvelles filières de recyclages.

A Paris, on recycle plus et mieux

logo du recyclage
Trier au quotidien a pour but de préserver les ressources naturelles et faire barrière à la pollution

Désormais et depuis le début de l’année, à Paris, on trie plus et mieux. Les centres de tri sont équipés de trieurs optiques beaucoup plus sensibles aux différents plastiques et polystyrènes. Ces matières représentent la plus grosse partie des nouveaux déchets collectés. Les barquettes sont recyclées avec les bouteilles et les flacons. Les films plastiques et les emballages souples sont envoyés à Châlons-en-Champagne. Une entreprise les y transforme en granulés. Le petit aluminium de type capsule de café est envoyé à Coulombs pour y être transformé en paquet d’aluminium. Les emballages en polystyrène de type pot de yaourt et ceux composés de plusieurs couches de plastiques différents ne sont, eux, pas encore recyclés mais sont encore incinérés. En effet, il n’existe pas encore de filières de recyclage pour certains types d’emballages qui partent en revalorisation énergétique.

Sur ce sujet, le Bulletin des Communes vous invitez à lire aussi, l’article