Dépenses culturelles : elles profitent globalement d’une hausse

0
1731
La politique en faveur d'une promotion de la culture est maintenue.
En France, la politique favorisant la culture reste dynamique.

Dépenses culturelles : les collectivités territoriales mobilisées

L’Observatoire des Politiques Culturelles (OPC) a récemment publié la synthèse de son enquête annuelle sur les dépenses culturelles des collectivités territoriales. Cette étude a été réalisée avec l’aide du ministère de la Culture, au moyen d’un questionnaire en ligne.

Des bilans encourageants

Au total, 140 collectivités ont répondu à cette enquête. Ces réponses ont donc concerné 9 régions, 48 départements, 7 métropoles, et 14 communes de plus de 100.000 habitants. Les bilans établis pour 2018 font apparaître que 56 % des sondés déclarent avoir augmenté leurs efforts de fonctionnement. A l’inverse, un tiers des répondants admettent qu’ils ont réduit leurs moyens concernant la culture, au cours de l’année passée. Enfin, pour 11 % des répondants, les dépenses qu’ils ont faites sont restées stables. Dans les cas de baisses importantes de fonctionnement, dépassant les 10 %, elles régressent par rapport à 2017. En effet, seulement deux départements, six communautés de communes, une communauté d’agglomération et deux villes moyennes sont dans ce cas.

Des disparités à résorber

Au final, en matière de politique des régions, l’implication en faveur de la culture a globalement progressé. Ainsi, l’analyse des différents projets culturels menés en 2018 montre un soutien renforcé aux musées, aux festivals et aux spectacles vivants. Par ailleurs, le soutien apporté aux associations travaillant dans ce secteur a légèrement augmenté. Même si une certaine inertie culturelle perdure dans de nombreuses villes. En effet, suivant les départements interrogés, la synthèse de leurs réponses révèle des disparités évidentes en matière d’actions culturelles. De fait, celles-ci existent toujours. Elles varient en fonction des régions, des métropoles et de la taille des communes, notamment celles de plus de 100.000 habitants.

Des objectifs dynamiques

une tirelire pour illustrer la hausse des dépenses culturelles
L’Observatoire des Politiques Culturelles montre une hausse des dépenses culturelles.

Pour 2019, le budget de la Mission Culture a reçu une enveloppe 2,72 milliards d’euros de crédits. Par rapport à 2018, ces fonds restent stables. Les priorités culturelles choisies restent identiques à celles qui ont été déterminées l’année précédente. A savoir, un renforcement de l’éducation artistique et culturelle sur l’ensemble du territoire, ainsi qu’un accès facilité à la culture. Pour cela, une mise en place progressive d’un Pass culture sera faite dans cinq départements. Ces derniers sont le Bas-Rhin, le Finistère, la Guyane, l’Hérault et la Seine-Saint-Denis. Ce programme va bénéficier d’un budget revalorisé. En effet, son enveloppe sera de 34 millions d’euros, alors qu’elle n’était que de 5 millions en 2018. De plus, le soutien apporté à la création et aux artistes demeure une priorité.

Valoriser le patrimoine

En résumé, l’objectif de préserver et de valoriser le patrimoine national est maintenu. Ainsi, à Paris, l’hôtel de la Marine et le Grand Palais seront rénovés. Concernant les monuments historiques nationaux, ils bénéficieront d’un crédit de 326 millions d’euros, dédié à leur entretien.