Fracture numérique : un nouveau risque potentiel

0
601
A l'approche de 2022, certains départements pourraient ne pas accéder à un bon débit numérique.
Certains départements pourraient être privés d'une bonne connexion numérique.

Fracture numérique : un déploiement indispensable du THD Radio

Selon le dernier observatoire d’InfraNum, ex-FIRIP, le déploiement du Très Haut Débit Radio est indispensable dans certains départements. En effet, seule cette solution pourra fournir dans certaines zones une connexion satisfaisante. Elle doit être utilisée quand la fibre optique n’est pas envisageable. Sans cette technologie complémentaire, une douzaine de départements français risqueraient une fracture numérique.

Un risque réel

Parmi ces départements, plus de 10 % des habitants seraient privés d’un bon accès à Internet si le THD Radio n’était pas mis en place. En plus, certains des départements concernés n’ont pas encore fait de demande concernant cette technologie. En tant que partenaire industriel de tous les territoires restant à connecter, la Fédération InfraNum soutient l’aménagement numérique et ses futurs usages. Pour cette raison, elle demande maintenant d’être entendue par l’ARCEP.

Les limites de la 4G

InfraNum sait que la mise en place de la 4G est absolument nécessaire pour que chaque foyer puisse accéder à l’Internet à haut débit mobile. Cependant, elle sait aussi que la 4G fixe ne pourra pas supporter tous les usages domestiques ou professionnels classiques. Notamment le streaming et les téléchargements lourds. En effet, le réseau  4G « fixe » est en fait de celui de la 4G « mobile ». Ainsi, il utilise le débit partagé des antennes mobiles. Par conséquent, pour une couverture performante, plusieurs technologies combinées sont nécessaires sur le territoire.

Les perspectives lointaines de la 5G

Les prévisions sur la 5G montrent que cette technologie ne sera pas généralisée en France avant 10 ans. Son arrivée pourrait même être plus lointaine dans les zones rurales. Par conséquent, ces zones devront attendre longtemps avant de bénéficier d’un Très Haut Débit fixe via la 5G. Cela entraîne le risque d’une nouvelle fracture numérique. Celui-ci concernerait plus de 20 millions de foyers. InfraNum demande donc à l’ARCEP de prolonger l’ouverture du guichet THD Radio. Cela, pour permettre aux départements concernés de constituer un dossier et de faire une demande. L’engagement pris par le Gouvernement d’offrir le Très Haut Débit pour tous en 2022 en dépend.

Déploiement du Très Haut Débit Radio : Eviter de futurs oubliés

la date de 2022 comme objectif du déploiement du Très Haut Débit Radio
Le THD Radio doit être développé sur les territoires.

En clair, pour la Fédération InfraNum, sans un mixage technique incluant le THD Radio, offrir partout un bon débit en 2020 et un Très Haut Débit en 2022 est impossible. D’après ses calculs, le pourcentage de foyers risquant d’être des « oubliés du bon débit » pourrait dépasser les 20 % dans certains départements. A ce sujet, Etienne Dugas, Président de la Fédération prévient : « Pour 2,2 millions de foyers qui n’auront pas la fibre avant au moins 5 ans, le Très Haut Débit peut être amené en priorité grâce au THD Radio. Nous tirons la sonnette d’alarme : pour ces foyers répartis partout en France, et qui n’ont pas accès à un bon débit, la majorité des départements français court le risque d’une aggravation de la fracture numérique. »

Une mobilisation générale

Pour sensibiliser les citoyens et leur élus, InfraNum a décidé d’appeler à une mobilisation générale. Ce, dans l’intérêt global du pays. Pour cela, InfraNum a donc officiellement demandé à l’ARCEP d’autoriser jusqu’à 2020 les demandes concernant le THD Radio.