Les usages numériques pour les personnes âgées

0
258
usages-numériques-personnes-agees-

Des accès à développer.

Le Conseil départemental du Loir-et-Cher a lancé cette année un appel à projet destiné à promouvoir les actions favorisant les accès numériques des personnes âgées de 60 ans et plus.

usages-numériques-personnes-agees-Le but de cet appel était de recueillir des candidatures de projets à la recherche d’un financement durant l’année en cours. La clôture de la réception des dossiers était fixée au 15 septembre 2017. La loi concernant l’adaptation de la société au vieillissement, datée du 28 décembre 2015, prévoit dans chaque département «  […] une Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées […]. Cette initiative est destinée à établir un diagnostic concernant les personnes âgées de 60 ans et plus, afin de recenser les initiatives locales menées dans chaque département, pour établir un programme coordonné des actions de prévention, menées individuellement ou collectivement.

Ce programme est basé sur quatre thèmes centraux : le vieillissement et la fragilité, l’isolement, le logement et la santé. Pour répondre à ces problématiques, l’un des objectifs attendus et de prévenir la perte d’autonomie en facilitant l’accès des séniors vivant à domicile aux divers usages numériques. Cette action vise principalement à maintenir leur lien social et à lutter contre un risque possible d’isolement.

Les projets retenus sont ceux qui favorisent l’usage des divers outils numériques, adaptés aux personnes âgées (smartphones, ordinateurs, tablettes). Cette pratique peut notamment s’acquérir dans des ateliers d’apprentissage, qui peuvent alors être financés. Les échanges entre générations sont également encouragés, afin de mélanger les savoirs, par exemple au sein d’associations ou d’établissements scolaires.

L’objectif de créer des ateliers numériques, permettant une familiarisation avec l’usage d’Internet, est recherché, afin d’entretenir les liens avec les proches et de faciliter l’accès aux soins et aux activités culturelles.

Les projets mis en place devront cibler en priorité les régions où l’offre numérique est actuellement fragile (Beauce, Perche et Sologne).

L’aide financière fournit par le département s’effectuera sous forme de subvention. Son montant pourra atteindre la totalité du coût total d’un projet retenu. Le budget alloué par le Conseil départemental du Loir-et-Cher à cet appel à projet a été fixé à 200.000 euros.