Des accompagnements innovants pour les personnes handicapées : un Comité de pilotage national

0
42
Trouver de nouveaux accompagnements.
Sophie Cluzel, encourage le Comité de pilotage à trouver de nouveaux accompagnements pour les personnes handicapées.

Des accompagnement innovants : promouvoir de nouvelles approches

Aujourd’hui, dans l’Hexagone, 15.000 établissements, services sociaux et médico-sociaux, accompagnent des personnes en situation de handicap. Celles-ci représentent plus de 158.000 enfants et environ 335.000 adultes. On peut se féliciter de constater que la structure globale d’accueil a quasiment doublé dans le pays en 10 ans. Cependant, elle reste encore trop souvent isolée de la vie sociale. Par conséquent, afin d’améliorer cette situation sclérosante, de nouvelles propositions et offres d’accompagnements doivent être appliquées. C’est la mission qui a été confiée au Comité de pilotage national qui gère la question de l’accompagnement.

Des objectifs d’ouverture

Ce Comité de pilotage national s’est réuni ce 29 janvier, pour la 2ème fois, à la fondation Saint-Jean-de-Dieu à Paris. Cette réunion était présidée par Sophie Cluzel, secrétaire d’État en charge du Handicap, et par Frédéric Bierry, président du Bas-Rhin et de la commission Solidarités et affaires sociales de l’Assemblée des départements de France. L’objectif principal recherché était de permettre aux personnes handicapées d’accéder à une vie plus autonome. Pour cela, ce Comité a validé plusieurs formules d’accompagnement innovantes. Notamment, une maison de répit au coeur de la Capitale. Cette réunion a rassemblé les principaux acteurs de ce secteur. A savoir, les associations concernées, les services de l’Etat, les collectivités territoriales et les maisons départementales des personnes handicapées.

Des initiatives remarquées

On peut développer de nouveaux accompagnements pour les personnes handicapées.
De nouveaux accompagnements sont à trouver pour les personnes handicapées.

Ce comité de pilotage a exposé diverses initiatives originales, jugées « inspirantes » par le Gouvernement. Ainsi, le projet porté par la Fondation OVE, et celui du Centre de ressources régional de l’association Trisomie 21 de Nouvelle-Aquitaine, ont été remarqués. Dans un communiqué, le cabinet de Sophie Cluzel a souligné que ces projets d’accompagnement différent concrétisaient la philosophie constructive du « Jamais rien pour nous sans nous ! » Cette réunion a permis d’établir un bilan des diverses actions engagées. Celles qui ont été remarquées étaient toutes destinées, sur le terrain, à « […] accélérer un mouvement de transformation […] ».

 

Des progrès obtenus

Le communiqué émanant du cabinet de Sophie Cluzel a souligné certains progrès déjà obtenus dans l’année écoulée. Notamment, la création de « […] pôles de compétences et de prestations externalisées, et la création dans la loi Elan d’un forfait pour l’habitat inclusif […] ». Ces avancées concrétisent une « […] politique de co-construction menée entre l’Etat et l’Assemblée des départements de France. »

Le Bulletin des Communes suggère également de lire sur le site du Gouvernement, les changements prévus en 2019 en faveur des personnes handicapées :https://www.gouvernement.fr/handicap-ce-qui-change-en-2019-pour-les-personnes-handicapees