Des canalisations d’eau chaude pour chauffer

0
1635
vue sur la MEL
La Métropole européenne de Lille construit 20 kilomètres de canalisations d’eau chaude provenant de l’incinérateur de la MEL

La Métropole lilloise se chauffe pour moins cher

La Métropole européenne de Lille construit 20 kilomètres de canalisations d’eau chaude provenant de l’incinérateur de la MEL. Ce réseau d’eau chaude va en effet permettre de chauffer 10% des logements du territoire.

La Métropole européenne de Lille

La Métropole européenne de Lille est une intercommunalité française située dans le département du Nord dans les Hauts-de-France. La MEL réunit 90 communes sur un territoire de près de 650 km2. La population y est de plus de 1,1 million d’habitants. Contrairement à d’autres métropoles, la MEL n’est pas une collectivité territoriale mais un établissement public de coopération intercommunale. Elle se charge de la gestion des déchets et a beaucoup œuvré en ce sens depuis ces vingt dernières années. Un centre de valorisation énergétique des déchets a été mis en place.

Un chauffage urbain économique et écologique

La Métropole européenne de Lille a lancé un vaste chantier de réhabilitation de son réseau de chaleur urbain. Elle construit une véritable autoroute de la chaleur. Il s’agit de mettre en place 20 kilomètres de canalisations d’eau chaude qui vont chauffer 50 000 logements. Dès le mois d’octobre, 10% des logements de la MEL seront donc chauffés grâce à un réseau d’eau chaude provenant du centre de valorisation énergétique d’Halluin. Cela va permettre de remplacer le charbon et le gaz actuellement utilisé pour chauffer les logements. L’incinérateur de la Métropole européenne de Lille brule des déchets à Halluin, il dégage une chaleur importante qui va permettre de monter la température des canalisations jusqu’à 120°. Ce sera donc plus écologique et plus économique, avec des factures qui vont baisser de 10%.

Un chauffage écologique et économique

un incinérateur
La Métropole européenne de Lille a lancé un vaste chantier de réhabilitation de son réseau de chaleur urbain.

La Métropole européenne de Lille va donc proposer un chauffage écologique et économique à plus de 50 000 foyers. Il remplacera le charbon et le gaz utilisé jusque-là. Le charbon arrivait de Colombie par bateau jusqu’à Anvers puis en camion. Le gaz, lui est importé du Qatar via le terminal méthanier de Dunkerque. L’incinérateur du territoire qui produit de la chaleur va donc chauffer cette eau. Cette dernière va, à son tour chauffer les immeubles collectifs de Lille et Roubaix, dans un premier temps. Par la suite, ce chauffage alimentera l’ensemble des communes traversées : Halluin, Roncq, Neuville-en-Ferrain, Mouvaux, Wasquehal, Tourcoing, Marcq-en-Barœul et La Madeleine. Comme cette chaleur est une énergie renouvelable, la TVA va passer de 20 à 5,5% ce qui va diminuer la facture de chauffage des foyers concernés. Elles devraient baisser de 10% en moyenne.