Des lieux de promenades prévus pour les personnes handicapées

0
290
promenades-handicap

Des initiatives innovantes.

Découvrir les richesses de notre patrimoine naturel lorsqu’on est en situation de handicap est parfois difficile, mais cela est rendu possible grâce à différentes actions menées dans toute la France. Divers partenariats, conclus notamment entre des sociétés d’assurances, comme GMF Assurances, et des parcs nationaux permettent aux personnes ayant de difficultés à se déplacer de goûter aux plaisirs de la promenade en pleine nature.promenades-handicap

Rendre l’accès plus facile à tous les publics dans des parcs naturels, grâce à des aménagements adaptés, a été prévu dans de nombreux espaces préservés, destinés au tourisme. Cela permet aux personnes en situation de handicap, aux enfants et aux personnes âgées, de découvrir des lieux d’exception et de s’initier à la biodiversité. Cette volonté d‘aménager des sites variés de promenade a permis à dix parcs nationaux de s’organiser en conséquence, dans l’Hexagone et en Outre-mer. Il s’agit des parcs de la Vanoise, de Port-Cros, des Pyrénées, des Cévennes, des Écrins, des Calanques, du Mercantour, ainsi que de la Guadeloupe, de la Réunion et de la Guyane. Au total, cela représente une surface de 5,5 millions d’hectares, sur terre et sur mer, où tous les publics, même à mobilité réduite, peuvent profiter d’une flore et d’une faune admirables.

Ainsi, cette possibilité d’accéder à des promenades confortables en montagne, même en fauteuil roulant, est d’ores et déjà prévue dans divers endroits particulièrement prisés pour leur attrait visuel. En voici quelques exemples : dans la vallée du Tech, en plein Parc des Pyrénées, un sentier a été aménagé pour qu’on puisse contempler un lac d’altitude et y rouler aisément en fauteuil. Ce circuit très agréable est parfaitement horizontal et permet de circuler de façon 100 % autonome. À Valgaudemar, dans le Parc National des Écrins, la Maison du Parc a été labélisée pour accueillir quatre handicaps. Cet endroit bénéficie de bornes tactiles en relief et en braille, ainsi que de maquettes tactiles et d’une salle de projection adaptée aux personnes déficientes visuelles. Ces installations sont complétées par un dispositif de visite audioguidée. Dans le Parc du Mercantour, prévu avec la même volonté d’accueil amélioré, un audio-guide, baptisé « l’Handi e-coguide », est équipé d’un GPS qui donne des informations à partir de la direction dans laquelle on tourne la tête.

Par ailleurs, dans un esprit écologique visant à préserver les espèces, divers lieux montrent au public porteur d’un handicap les efforts entrepris pour sauvegarder la biodiversité. Ainsi, en Savoie, dans la vallée des Encombres, au cœur de la commune de Les-Belleville, le Conservatoire de l’abeille noire permet de découvrir comment on préserve cette espèce menacée, notamment contre le danger des pesticides.

Ces quelques exemples illustrent la volonté des pouvoirs publics et de certains organismes privés d’améliorer la situation des personnes dont la mobilité est réduite, grâce à des aménagements spécifiques, prévus à leur attention.