Les loisirs des Franciliens : les principales tendances

0
321
loisirs-franciliens

Des loisirs clairement identifiés.

Les loisirs des Franciliens ont été analysés à partir d’une enquête IPSOS. Le panorama de leurs comportements de consommation est large, et il dépend de leur profil social, de leur tranche d’âge, et du fait qu’ils soient parents ou pas.

Cette étude révèle que 95 % des habitants de l’Île-de France ont pratiqué des loisirs au cours de ces 12 derniers mois. Leurs choix sont nombreux et très diversifiés. En moyenne, ils effectuent environ huit activités par foyer. Les comportements observés sont principalement inspirés par le partage avec les proches, l’accès à une organisation pratique la plus simple possible, et à une recherche de bien-être, souvent liée à des activités favorables au maintien d’une bonne santé. À l’inverse, les principaux freins à la pratique des loisirs sont le coût et l’affluence rencontrée sur les lieux où ils se déroulent.

Des comportements caractéristiques

Les Franciliens apprécient d’avoir une grande variété dans leurs loisirs et ils pratiquent un nombre important d’activités.

Le budget moyen qu’ils consacrent à leurs loisirs est élevé et stable.

Ils apprécient que leurs activités de loisirs soient aisément accessibles et bénéficient d’une certaine proximité.

Pour les loisirs qui nécessitent de faire des réservations, ils utilisent en majorité Internet.

En cas d’abstention par rapport aux activités de loisirs, le motif financier prédomine par rapport aux critères de choix et d’envie.

Bien que la proximité soit pour eux un critère important, les Franciliens peuvent effectuer des déplacements importants pour des loisirs spécifiques ou des événements culturels marquants. Dans ce cas, le dézonage du forfait Navigo est incitatif pour les Franciliens, et il les encourage à découvrir leur région.

L’offre de loisirs au niveau régional est mieux perçue qu’au niveau départemental.

Plus de la moitié des Franciliens jouent spontanément un rôle d’ambassadeurs de leur région, et ils recommandent les loisirs auxquels ils ont accès à plus de 90 %.

En conclusion, on constate que les Franciliens sont particulièrement actifs en matière de loisirs. Leurs choix les orientent en priorité vers les sorties, pour 94 %, les loisirs culturels, pour 82 %, le sport, pour 65 %, avec une pratique prioritaire de la natation, et des activités créatives pour 26 %. Les comportements de détente restent stables. Notamment, plus de la moitié des Franciliens aiment sortir dans les bars et les restaurants. Ils apprécient aussi les sorties qui leurs permettent de faire du shopping, d’aller au cinéma, ou de se promener dans les parcs, les jardins et les forêts. Enfin, il ressort de cette étude que, contrairement aux idées reçues, les femmes font globalement les mêmes choix de loisirs que les hommes. Les retraités représentent la catégorie sociale qui s’accorde le moins de loisirs.