Quelle réglementation précise actuellement pour les cyclistes ?

0
172
amendes-cyclistes

Des précautions élémentaires.

amendes-cyclistes

Associée à la notion de liberté, la pratique du vélo doit néanmoins respecter certaines règles. Le cycliste est en effet un citoyen comme les autres, qui doit se soucier du partage de la route et de la rue, au même titre que les piétons et les automobilistes. En oubliant certaines précautions, il s’expose à des amendes.

Même en voulant respecter le Code de la route, il peut arriver qu’on commette une infraction involontaire, par distraction ou agacement passager. Il est donc utile de rappeler quels gestes sont punis par la réglementation en vigueur, voire le Code pénal. En effet, se déplacer à vélo fait de chaque cycliste un conducteur, assujetti aux mêmes contraintes que tout autre véhicule. Les amendes prévues pour réprimer certains délits sont soit forfaitaires, pour les quatre premières établies, soit peuvent être fixées par un juge, qui dispose alors d’un barème de montants maximums. Ces amendes sont minorées si on les paye dans les trois jours, restent normales si on les règle dans un délai de quatre à quarante-cinq jours, et sont majorées au-delà. Les contraventions qui appartiennent à la catégorie de première classe ne peuvent pas être minorées.

Il faut savoir que certaines infractions, comme le non-respect d’un feu rouge ou le franchissement d’une ligne blanche, ou encore la conduite sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants, est identique pour les cyclistes et les automobilistes. Par ailleurs, en cas d’infraction grave relevant du pénal causée par un cycliste, celui-ci peut se voir retirer son permis automobile au titre d’une peine complémentaire.

Voici quelques exemples, particulièrement courants, d’infractions commises par des cyclistes et qui sont passibles d’une contravention de quatrième classe, soit un montant forfaitaire simple de 135 € : refus de priorité en entrant sur un sens giratoire, circulation sur les trottoirs, utilisation d’un téléphone portable tenu à la main pendant qu’on roule.

Pour connaître en détail la législation en vigueur et les textes qui s’y rapportent, Voir le site