Contre la désertification médicale : plusieurs stratégies innovantes

0
1502
Les Côtes-d'Armor ont trouvé des solutions innovantes contre les déserts médicaux.
Les Côtes-d'Armor luttent contre un problème de déserts médicaux.

Contre la désertification médicale : des initiatives positives

Réagir contre la désertification médicale est un impératif pour plusieurs communes des Côtes-d’Armor. Elles ont donc décidé de réagir. Pour cela, elles ont ouvert des Centres de santé à la gestion particulière. Ils emploient des généralistes qui sont salariés. Cette formule a amélioré la situation. Les élus qui soutiennent ces Centres encouragent cette initiative.

Sauvegarder l’offre de soins

Cette gestion commence à montrer son efficacité. Encouragé par ces bons résultats, le département a lancé un Plan d’action. Il doit sauvegarder l’offre de soins dans les Côtes-d’Armor. Pour le mettre en place, plusieurs communautés de communes et d’agglomération se sont associées. Notamment Lamballe Terre et Mer. Avec d’autres, elle veut empêcher la disparition des médecins généralistes dans les Côtes d’Armor. 

Une solution d’urgence

Face à l’urgence, le département a décidé de soutenir plusieurs communes. Cette aide englobe aussi des Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI). Dans certaines zones prioritaires, les médecins manquent vraiment. Cependant, les territoires les plus touchés par cette pénurie commencent à observer une amélioration. La particularité du Plan d’action qui a commencé est de ne pas avoir attendu une décision de l’État. Un point que tient à souligner Sylvie Guignard, vice-présidente au Conseil départemental des Côtes-d’Armor. Ainsi, cette initiative doit fournir “[…] un coup de pouce”. Elle doit aussi remettre en cause “[…] les relations qui peuvent être imaginées avec les hôpitaux ou les universités.” Pour cela, le bilan démographique médical du département a été réactualisé. En effet, celui de l’Agence régionale de santé n’était pas à jour. Ce nouvel état des lieux a déjà permis de repérer les territoires ayant des besoins urgents.

Des rémunérations salariées pour lutter contre la désertification médicale

consultation avec un medecin, un enjeu contre la désertification médicale
Certaines régions sont confrontées à une désertification médicale préoccupante.

Thierry Simelière est le maire de Saint-Quay-Portrieux. ll est aussi référant Santé au sein de l’Association des maires de France 22. Celle-ci regroupe 360 communes. Pour lutter contre la désertification médicale, ce maire a décidé d’instaurer une charte de coopération. Celle-ci a défini des contrats types pour salarier des médecins. Ainsi, leur grille de salaires est précise. Cela évite une éventuelle concurrence entre les praticiens.

Réembaucher des médecins retraités

Par ailleurs, pour trouver de nouveaux effectifs, les élus veulent accueillir en stage des internes en médecine. Ils seront affectés à certains Centres dans le besoin. Enfin, les élus souhaitent aussi demander à des généralistes retraités de venir faire des remplacements. Evidemment rémunérés. Actuellement, l’Ordre des médecins étudie cette solution. Ces différentes initiatives devraient résorber la désertification médicale dans le département.