Dijon mise sur le tourisme chinois

Couple asiatique dans une voiture

 

La ville de Dijon a l’ambition de concurrencer Paris et la région Ile-de-France en matière d’attractivité touristique. Pour cela, elle va promouvoir ses nombreux atouts. Ainsi, pour y parvenir, elle va miser à fond sur l’excellente réputation de sa gastronomie. Par ailleurs, le prestige mondialement reconnu de ses vins de Bourgogne, très appréciés, devrait également jouer en sa faveur.

Une clientèle à convaincre

L’année dernière, la clientèle chinoise a été la population touristique étrangère la plus importante à venir en France. Aujourd’hui, ce constat pousse Dijon à vouloir renforcer son attractivité, pour attirer une manne touristique chinoise à haut pouvoir d’achat. Cette volonté a été affichée par madame Sladana Zivkovic, présidente de l’office du tourisme de Dijon Métropole. Elle est également adjointe au maire. Récemment, elle a déclaré : « Nous voulons être une destination phare pour les touristes chinois, après Paris et l’Île-de-France. »

Des améliorations stratégiques

Pour réussir son opération de séduction, Dijon va lancer un important programme de promotion qui cible le marché chinois. Pour cela, la ville va être beaucoup plus présente sur les grands réseaux sociaux chinois (Weibo, WeChat). Ces derniers vont notamment lui permettre de tisser de nombreux liens commerciaux. Dijon va également intensifier ses contacts avec les professionnels chinois du secteur du Voyage. Sur le plan pratique, elle va s’efforcer d’améliorer de nombreuses facilités d’accueil, telles qu’un accès plus aisé à son réseau Wi-Fi. Par ailleurs, elle va renforcer l’accès à des moyens de paiements plus fluides, comme les règlements effectués à partir des smartphones.

Une situation géographique favorable

Dijon est placée sur un axe entre Paris et Genève, souvent fréquenté par une jeune clientèle chinoise qui aime voyager en autocars. Cette situation est donc un réel avantage pour toucher ce type de clientèle. Au cours de l’été dernier, Dijon a enregistré une hausse de 20 % de touristes venus d’Asie. Parmi ces voyageurs, une forte proportion d’entre eux était d’origine chinoise. Beaucoup de ces visiteurs ont la particularité d’être une clientèle haut de gamme. Désormais, leurs attentes sont nettement orientées vers les offres culturelles, nombreuses à Dijon.

Une clientèle de gourmets

Deux verres posés sur une table, devant une assiette.

La gastronomie de Dijon est mondialement reputee

Beaucoup de ces touristes sont spontanément à la recherche d’expériences gastronomiques raffinées. Ils sont aussi très amateurs de dégustations de grand crus de vins de Bourgogne. Cette tendance est encore plus marquée chez les touristes chinois issus de la jeune génération. Leurs goûts ont évolué. Ainsi, ils sont moins attirés par le shopping de luxe qu’auparavant. Désormais, ils privilégient plutôt les bonnes tables et les dégustions de grandes bouteilles. Dans ce domaine, Dijon a largement de quoi les satisfaire. L’année dernière, elle a été classée neuvième ville de France la plus fréquentée, avec 2 millions de visiteurs reçus. Dorénavant, l’ancienne capitales des ducs de Bourgogne va tout faire pour gagner des places dans ce classement.

Le Bulletin des Communes suggère également de lire cet article, publié sur  le site Ma Commune.info : http://www.macommune.info/article/dijon-veut-setablir-comme-une-destination-privilegiee-des-touristes-chinois/