Le drive : une façon plaisante de récupérer ses achats

0
2716
La formule du drive permet de récupérer facilement ses achats faits en ligne.
Récupérer ses achats dans un drive permet de gagner du temps.

Le drive : un complément du commerce en ligne

Le drive est un espace qui permet de récupérer dans un magasin des achats effectués sur Internet. Cette formule de retrait est complémentaire du commerce en ligne. Elle est en nette hausse sur le territoire. D’après une récente étude du cabinet Nielsen, les commandes sur Internet représentent désormais plus de 7 % des achats en France.

Une progression sensible

Aujourd’hui, dans l’Hexagone, 11,2 millions de foyers commandent leurs produits de consommation courante sur Internet. Ainsi, en se plaçant au-dessus des 7 %, le pourcentage français des achats en ligne dépasse celui du Royaume-Uni, seulement de 6,3 %. En comparaison, aux Etats-Unis, il n’est que de 5,6 %. Parmi les produits commandés, notamment des articles de beauté et d’entretien, beaucoup sont alimentaires. L’étude du cabinet Nilsen montre que ces commandes entraînent très souvent une récupération dans un drive. Ce, dans 80 % des cas.

Un système attrayant

Ce système, qui nécessite de se déplacer soi-même dans un espace aménagé par un magasin, séduit beaucoup les Français. En effet, le drive évite d’attendre, car la commande est déjà prête quand on arrive. A l’inverse, 19 % des acheteurs préfèrent la livraison à domicile. A lui seul, le drive représente plus de 5,5 % des ventes de grande consommation, et un chiffre d’affaire de 6,6 %. De plus, sa montée en puissance devrait continuer.

Un maillage grandissant

Toujours d’après le cabinet Nielsen, le drive est un solution constituée aujourd’hui de 5.113 sites en France. Parmi eux, 3.720 sont des « Click & Drive », c’est à dire des espaces où des pistes et des bornes de retrait ont été aménagées. Cela permet aux véhicules de charger plus rapidement leurs commandes. En complément, dans les grandes villes, ce type d’aménagement existe maintenant pour les piétons. Ainsi, ils peuvent également y retirer leurs achats. Actuellement, le cabinet Nielsen en a comptabilisé 28, qui sont des sites dédiés. Par ailleurs, il en existe 76 qui sont installés à l’intérieur de magasins existants, de diverses enseignes.

L’essor du commerce en ligne

Les achats sur Internet progressent régulièrement.
Acheter en ligne est un confort de plus en plus apprécié des Français.

Sur l’ensemble du territoire français, le commerce en ligne se porte très bien. Des enquêtes récentes, menées auprès de panels de consommateurs, montrent que cette nouvelle façon d’acheter ne cesse d’augmenter. Le drive est l’une des explications de ce succès. Ainsi, au cours du premier trimestre 2019, les achats ont progressé de près de 12 %. Par conséquent, cela représente aussi une hausse du nombre des acheteurs. Sur un an, cet essor a atteint les 4 %. La fréquence des achats effectués en ligne a également augmenté. Par ailleurs, cette évolution touche quasiment tous les types de produits de grande consommation.

Baisse du panier moyen

En revanche, malgré la bonne santé des commandes en ligne, le montant du panier moyen a tendance à baisser. En effet, il a chuté d’à peu près 6 %. Ainsi, son total s’est stabilisé aux alentours de 60 euros. Mais ce retrait est compensé par la vivacité du secteur. Pour se maintenir, celle-ci a besoin de la solution de retrait qu’offre le drive. Au cours du premier trimestre 2019, les Français ont globalement effectué plus de 400 millions de transactions en ligne. Sur une année, cela représente une hausse totale de près de 20 %. Enfin, le cumul des sommes engagées a atteint les 24,9 milliards d’euros.