EasyJet refuse de subir le Brexit

0
135

EasyJet vient d’annoncer qu’elle avait demandé un certificat de transporteur aérien (CTA) dans un autre pays de l’Union Européenne. Une façon pour la compagnie britannique de conserver sa liberté de voler dans le ciel européen comme auparavant, malgré le bouleversement du Brexit.

La compagnie n’a pas précisé dans quel pays elle avait effectué sa demande, mais le processus est lancé. Aujourd’hui, EasyJet bénéficie déjà de deux CTA, l’un en Suisse et l’autre au Royaume-Uni. Cela lui permet d’exploiter certaines de ses lignes comme elle l’entend. Les médias britanniques estiment que les nouvelles dispositions prises par EasyJet devraient bientôt la contraindre à déménager son siège, basé actuellement à l’aéroport londonien de Luton. Cependant, d’après les experts, ce changement n’entraînera pas forcément une délocalisation massive d’emplois.