Les collectivités et les eaux pluviales

0
208

Les collectivités ont bien compris que les eaux pluviales étaient en enjeu fort du développement durable. Elles sont de plus en plus nombreuses à s’être emparées de cette problématique.

L’objectif est de limiter l’apport des eaux dans les réseaux d’assainissement afin de mieux protéger le milieu naturel. Les collectivités ont ainsi, pour beaucoup, décidé de fixer dans leurs documents d’urbanismes des exigences et des règles adaptées à la maîtrise des eaux pluviales sur leur territoire. La restauration du bon fonctionnement des cycles de l’eau au niveau local est une nécessité pour réguler la hausse des températures. Pour assurer l’équilibre de ces cycles, il faut maintenir la stabilité des précipitations et au niveau des communes, maîtriser les processus d’infiltration et d’évaporation en milieu urbain. Ainsi par exemple, Rennes est aujourd’hui équipée d’un réseau unitaire en centre-ville et d’un réseau de type séparatif dans les quartiers péricentraux. En 1998 lors de la révision de son POS, l’agglomération s’est lancée dans la limitation de l’imperméabilisation des sols et dans la maîtrise des eaux pluviales et de ruissellement. Elle a mis en place un zonage des seuils d’imperméabilisation pour toutes les nouvelles constructions.[one_fourth last=”yes” spacing=”yes” center_content=”no” hide_on_mobile=”no” background_color=”” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” background_position=”left top” hover_type=”none” link=”” border_position=”all” border_size=”0px” border_color=”” border_style=”” padding=”” margin_top=”” margin_bottom=”” animation_type=”” animation_direction=”” animation_speed=”0.1″ animation_offset=”” class=”” id=””][/one_fourth]