Eco pâturage en ville !

L’éco pâturage gagne du terrain. De plus en plus de commune se lancent dans cette pratique écologique et économique. L’entretien des espaces verts se fait alors grâce à des moutons ou des chèvres.

éco pâturage: des chevres sur de l'herbe

Développement durable en ville

L’éco pâturage est une activité ancestrale. Elle a été abandonnée au profit des techniques mécaniques et phytosanitaires. Il s’agit de mettre à paître des animaux pour conserver des espaces naturels en état. Alliance intelligente des besoins de l’homme et de l’animal, cette pratique  se développe à l’heure où le carburant coûte de plus en plus cher. C’est une méthode alternative à l’entretien mécanique des espaces paysager clos, en milieu urbain et péri urbain. Cette pratique évite ainsi d’utiliser des engins mécaniques ou d’utiliser des désherbants puissants et polluants. Sous l’impulsion du développement durable, le pâturage en milieu urbain fait son retour. De nombreuses communes font ce choix pour l’entretien de leurs espaces verts.

Les avantages de cette pratique écologique

De plus en plus de communes font appel à l’éco pâturage. Alors que la législation règlemente l’utilisation des pesticides, cette pratique est une solution écologique. De nombreuses ville choisissent ce mode d’entretien par pâturage d’animaux herbivores. Cette gestion différentiée est souvent plus économe. En 2012, la France a accueilli les premières rencontres de l’éco pastoralisme en tant que solution alternative des gestions écologiques des espaces verts. C’est aussi cette année que sont apparues les premières structures professionnelles dédiées à cette pratique. En effet, l’éco pâturage permet de consolider le maillage socio-économique rural tout en préservant des espèces en voie de disparition.L’éco pâturage et les communes

deux moutons

Eco pâturage et développement durable

Les communes trouvent de nombreux avantages dans la mise en place de l’éco pâturage dans leurs espaces verts. Il permet le maintien d’une flore plus diversifiée et une diminution des coûts de gestion, notamment dans les endroits peu accessible. Cette pratique facilite la sauvegarde d’espèces anciennes et rustiques. Il donne la possibilité aux éleveurs de trouver des ressources de revenus complémentaires. Cette pratique permet de limiter ou stopper naturellement le développement de certaines espèces invasives. Elle diminue l’empreinte écologique pour le gestionnaire tout en diminuant fortement l’empreinte écologique. Enfin l’éco pâturage permet de développer la biodiversité des espaces entretenus. L’absence de bruits mécaniques et la présence des animaux sont un plus considérables pour nouer du lien social avec les enfants ou avec les personnes âgées.