Écoconstruction

0
48
centrale électrique de Loos-en-Gohelle
La commune de Loos-en-Gohelle a fait le choix de l’écoconstruction

Écoconstruction et économies

La commune de Loos-en-Gohelle a fait le choix de l’écoconstruction. Cette démarche s’inscrit dans une volonté de développement durable. Elle permet aux habitants de faire des économies d’énergie.

L’écoconstruction

L’écoconstruction ou construction durable est la création, la restauration, la rénovation ou la réhabilitation d’un bâtiment en lui permettant de respecter au mieux l’écologie. Cette notion s’applique pour la construction et plus tard pour son utilisation : chauffage, eau ou déchets). Elle vise, en fait, à consommer peu d’énergie pour le chauffage et l’eau chaude. Elle cherche à intégrer le plus respectueusement possible le bâti dans son milieu naturel. Pour les travaux,  des ressources peu transformées et locales sont utilisées. Pour ce faire, l’écoconstruction se base sur la conception bioclimatique et la composition de parois consommant le moins possible d’énergies. L’écoconstruction permet de stocker les surplus d’énergie produits pendant les périodes creuses afin de pouvoir les utiliser lors des pics de consommation.

Loos-en-Gohelle, ville durable

Loos-en-Gohelle est une commune semi-urbaine du Pas-de-Calais. Cette ancienne cité minière s’est engagée  dans la transformation de son territoire. Elle mise sur le développement durable. Il lui fallait trouver un projet de vie sans le charbon. La municipalité a choisi de mettre en place des projets ambitieux en rupture avec le modèle existant. Un choix notamment pour les logements sociaux et les bâtiments municipaux. L’ambition de la municipalité est, aujourd’hui de subvenir aux besoins en électricité de tous les habitants d’ici 2050, grâce à des panneaux solaires. Cela a commencé par l’équipement de la quasi-totalité des bâtiments publics. Cela représente 2 500 m2 de panneaux. Loos-en-Gohelle a également souhaité préserver son environnement et sa biodiversité. Elle n’utilise plus de pesticide. Elle a replanté des vergers d’espèces régionales sur les terrils. Mais pour mettre en place cette politique et en favoriser l’essor, la commune a décidé d’associer les habitants.

Loos-en-Gohelle favorise l’écoconstruction

logo écoconstruction
L’écoconstruction permet de stocker les surplus d’énergie produits pendant les périodes creuses afin de pouvoir les utiliser lors des pics de consommation.

Depuis 1997, la ville de Loos-en-Gohelle a donc fait le choix de s’investir dans le développement durable. Elle favorise  l’écoconstruction et s’appuie, pour ça, sur les bailleurs sociaux. En effet, ce type de construction n’est pas plus coûteuse que les autres mais a de très nombreux avantages. Le surcoût ne dépassant pas les 10% est largement compensé par les économies qu’il génère. La commune a réussi à convaincre les bailleurs sociaux qui adhèrent totalement à l’écoconstruction. Quant aux habitants, ils sont satisfaits et ne payent, en moyenne, pas plus de 150 euros de chauffage par an. En fait, les locataires ont pu diviser par dix leur facture par rapport à un logement classique.

Le choix de cette politique durable a permis de Loos-en-Gohelle de mettre en place une véritable stratégie de sortie de crise. L’écoconstruction a permis  la création de 250 emplois verts dans une ville où le taux de chômage était très élevé.

  • Nous vous invitons à lire également notre article sur Genevilliers, autre exemple de commune engagée dans le développement durable
  • Enfin, sur le même sujet, le Bulletin des Communes vous invite à lire aussi cet article