Marne-la-Vallée : des avancées en faveur de la Ville Intelligente

0
74
Marne-la-Vallée mène une politique active en faveur du développement de la Smart City.
Marne-la-Vallée mène une politique active de Smart City.

Marne-la-Vallée : des projets concrets de ville plus durable

Marne-la-Vallée a entamé des projets importants sur la Ville Intelligente. Ses aménagements sont déjà visibles. Notamment dans les avancées de la Cité Descartes et d’une micro ville test, surprenante : Sense-City. Ces deux lieux  rassemblent des chercheurs, des usagers et des étudiants. Ils travaillent ensemble pour élaborer la vie urbaine de demain.

L’intégration de la Cité Descartes

En décembre dernier, une convention importante sur la Ville Intelligente a été signée à Marne-la-Vallée. Les signataires étaient Laurent Girometti, directeur général d’Epamarne, Claude Arnaud, président de l’Institut pour la transition énergétique Efficacity, et Philippe Tchamitchian, président de l’Université Paris-Est. Cette convention concernait l’évolution de la Cité Descartes. En effet, celle-ci se trouve dans une zone où 500.000 m2 restent à aménager. Ces travaux serviront à harmoniser cette Cité avec une gare du Grand Paris Express. Ce chantier concrétisera la jonction entre le RER A et les lignes 15 et 16 du métro parisien. La réflexion qui est actuellement en cours veut prendre en compte les besoins réels des usagers. Pour cela, la ville a créé des ateliers qui rassemblent des chercheurs et des architectes. Des usagers et des plateformes collaboratives participent. Leurs échanges permettront d’optimiser ce prochain aménagement.

Sense-City, une micro ville-test d’avenir

Sense-City est une plateforme urbaine où peut simuler tous les climats.
Sense-City est une plateforme urbaine où l’on peut simuler tous les climats.

Marne-la-Vallée accueille également Sense-City, un projet très innovant. Il intègre une plateforme de recherche et de développement expérimentale. Son inauguration a eu lieu au début de l’année 2018. Ouverte au secteur privé, elle a reçu un investissement de 11 millions d’euros. Cette aide fait suite à divers appels à projets.

Un multipartenariat

Ces appels à projets proviennent d’Investissements d’avenir, de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). Cette ébauche de ville nouvelle a aujourd’hui l‘aspect d’un cube bleu. Il implique différents partenaires. A savoir, l’Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR) et l’Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA). L’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée (UPEM) et le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) prennent aussi part à ce projet. De même que le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB). Cette petite ville futuriste est mobile et démontable. En effet, elle est posée sur des rails. Par ailleurs, on peut la séparer en deux espaces distincts, de 4.000 m2 chacun.

De multiples essais

La Sense-City effectue des expérimentations qui  couvrent de très nombreux domaines. Ainsi, on y teste l’action de divers polluants sur l’environnement. On y contrôle aussi la résistance de nouveaux revêtements géothermiques. Des chercheurs y contrôlent notamment la pollution avec précision, grâce à de nouveaux capteurs. De plus, on y teste des réseaux de distribution d’énergie plus intelligents. Ils permettront de réagir plus vite en cas de pannes. A terme, les équipements urbains qu’on essaye dans cette Sense-City posséderont plusieurs fonctions simultanées.

Le Bulletin des Communes suggère également de lire l’article complémentaire sur le site Innovapresse : https://www.innovapresse.com/projets-urbains/37547-cite-descartes-la-smart-city-a-la-loupe.html