Environnement : les principaux dossiers de Nicolas Hulot pour 2018

0
111
environnement-projets-2018

Environnement : une année chargée pour le ministre de la Transition écologique et solidaire.

Cette année, des chantiers majeurs attendent le ministre écologiste, qui devra faire preuve, s’il veut parvenir à les mener à terme, d’une grande persuasion et de véritables capacités de dialogue.

environnement-projets-2018Nicolas Hulot sait que d’importantes programmations structurelles vont remplir son planning en 2018. Parmi les dossiers prévus, la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE), actuellement en cours de révision, constituera incontestablement un chapitre essentiel de sa mission. À ce sujet, conscient de la difficulté qui l’attend, il a déclaré : « Je prendrai le temps qu’il faudra. » La fermeture annoncée de la centrale nucléaire de Fessenheim sera aussi pour lui un dossier épineux à gérer.

La mise en application de la loi hydrocarbures, destinée à amenuiser progressivement l’usage des énergies fossiles, occupera également une part importante de l’activité du ministre. En matière d’augmentation des énergies renouvelables, deux groupes de travail spécialisés dans la méthanisation et le solaire seront chargés de renforcer les résultats déjà obtenus avec l’énergie éolienne. Un plan consacré à l’utilisation de l’hydrogène devrait également se préciser.

Le démarrage des mesures prises en faveur des Assises de la Mobilité, consacrées à l’amélioration des transports publics, devrait aussi être un volet important pour Nicolas Hulot, tout autant que les États généraux de l’alimentation. Le mois de juillet sera également un temps fort, où le ministre devra présenter un premier bilan de son Plan climat, un an après son annonce. Par ailleurs, le deuxième Plan National d’Adaptation au Changement Climatique (PNACC) devrait aussi s’achever cette année.

Enfin, la préparation des Assises de l’Eau, essentielles pour certains territoires, ne devra pas non plus être négligée. Concernant le secteur de la production agricole, la Fédération FNSEA devrait présenter des produits alternatifs au glyphosate, lors du prochain salon de l’Agriculture. Comme on le voit, tous ces chantiers complexes vont fortement remplir l’agenda du ministre écologiste, qui aura sans doute fort à faire.